Veganuary : à Saint-Étienne, la nouvelle année sera végétale

Ce samedi, place de l’Hôtel de Ville, les Stéphanois invités à prendre une bonne résolution en janvier.
Ce samedi 7 janvier, les bénévoles de L214 proposeront aux passants une bonne résolution audacieuse : végétaliser son alimentation durant un mois grâce à Veganuary.
.
L’objectif ? Épargner de nombreux animaux, réduire son impact sur l’environnement, prendre soin de sa santé et découvrir la cuisine vegan.
.
En 2022, plus de 629 000 personnes dans le monde ont relevé le défi Veganuary : les bénévoles de L214 se mobilisent pour aider à battre ce record en 2023.
.
Au cours de cet événement, les bénévoles accueilleront les passants autour d’une table de dégustation de spécialités 100 % végétales, salées ou sucrées.
Les personnes qui souhaiteront relever le défi seront ensuite accompagnées par mail pendant 31 jours. Recettes vegan, idées de menus complets faciles à réaliser, listes de courses, astuces pratiques ou encore conseils nutritionnels : le défi met un point d’honneur à amener la découverte de la cuisine végétale avec douceur et gourmandise.
Cette action invitera les personnes à reconsidérer leur consommation de produits animaux et leur permettra de dissiper les préjugés qui entourent encore parfois l’alimentation vegan.
.
Le défi Veganuary pour la 3e année en France
L’initiative, lancée en 2014 par l’ONG anglaise Veganuary (contraction de Vegan et January), mise sur le mois des bonnes résolutions pour inviter le public à faire évoluer son alimentation. Pour la deuxième année consécutive, c’est l’association L214 qui, aux côtés d’une centaine d’entreprises partenaires, se fait le relais en France de cette campagne positive et stimulante autour du véganisme.
.
Pour Brigitte Gothière, cofondatrice de l’association L214 : « Année après année, le Veganuary suscite de plus en plus d’enthousiasme auprès des entreprises et du public. C’est pourquoi nous renouvelons notre implication dans cette démarche avec l’envie de donner à l’alimentation végétale tout la place qu’elle mérite dans le paysage gastronomique français : gourmande, innovante et bienfaitrice pour nous, les animaux et la planète. »
.
Un challenge efficace et nécessaire
A l’issue de leur participation à ce défi, 74 % des participants (non vegan au moment de l’inscription) déclarent vouloir maintenir une réduction drastique (au moins 50%) de leur consommation de produits d’origine animale.
Comme le rappelle le dernier rapport du GIEC, la consommation de produits animaux a des conséquences directes et dramatiques sur l’environnement. Manger végétarien étant 6 fois plus efficace que manger local pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, Veganuary est un challenge d’autant plus nécessaire.
Manger végétal est aussi le meilleur moyen d’agir pour épargner aux animaux de brutales conditions d’élevage et d’abattage : en 2022, les milliers de participants à Veganuary ont laissé plus de 2 millions d’animaux hors de leurs assiettes.
* Les chiffres ont été récoltés dans une enquête menée par Veganuary auprès de 35 522 participants de l’édition de janvier 2022.
.
Les enseignes participent aussi à Veganuary
Pour faciliter la réussite du challenge, L214 a proposé aux entreprises de développer et valoriser leurs offres végétales tout au long du mois de janvier. Plus de 100 entreprises alimentaires ont répondu présentes. Parmi elles : Monoprix, Carrefour, La Boulangère ou encore Starbucks et Uber Eats. Leurs clients sont invités à tester les nouvelles offres vegan et à rejoindre le challenge, pour amplifier l’impact du défi.
.
.
Quand ? Samedi 7 janvier, de 14h00 à 17h00
Où ? Place de l’Hôtel de Ville, à Saint-Étienne