Une nouvelle bourde en mairie de Saint-Etienne

Une nouvelle bourde en mairie de Saint-Etienne.
Pour ce lundi 14 novembre, la presse locale a reçu une invitation à une conférence de presse avec la participation de plusieurs élus de la majorité municipale et du premier magistrat de la commune.

Dans la foulée, notre confrère du Progrès a reçu un correctif signalant l’absence du maire à cet événement. Dans son édition d’aujourd’hui 11 novembre, le quotidien régional publie l’invitation municipale en tête de laquelle figure bien le nom du maire. Le podcast du Progrès se montre aussi sévère avec l’attaché de presse de la ville. Faut-il y voir aussi une des conséquences du sévère communiqué d’Alexandra Custodio renonçant à rejoindre l’équipe municipale ? Ou la dérive d’un cabinet sans chef ?

Gaël Perdriau toujours droit dans ses bottes.
Auto persuadé de son innocence, le maire de Saint-Etienne continue de le clamer devant tous ses interlocuteurs. Politiquement, lui qui fut un très discret vice-président du parti, représentant autoproclamé du gaullisme social, fut remercié par le président Christian Jacob.

Plus récemment, alors qu’il multipliait les critiques contre son parti, il en a été exclu par son bureau politique à l’unanimité. Il a mal vécu cet épisode et a déposé un recours, jouant une fois encore la victimisation. La commission des recours du parti s’est réunie le 8 novembre et a auditionné en visio le maire de Saint-Etienne. On attend le verdict.

Gaël Perdriau pourra toujours appuyer son destin national sur son riche micro-parti, la Manufacture d’idées.

La Région coupe les vivres à la Cité du design.
La décision vient d’être prise par l’exécutif régional à la suite de l’audit partiel rendu public et commenté par le président de l’EPCC, Cité du Design, l’ancien journaliste, Marc Chassaubéné, proche ami du maire.

Celui-ci a révélé un trou dans les finances de l’institution, notamment dans la filiale commerciale. Mis en cause, l’ancien directeur général, Thierry Mandon, a parlé dans plusieurs supports nationaux, le Figaro, la Croix, France-Info de « diversion » au moment où Saint-Etienne est plongé dans un scandale politique odieux..

Il faut aussi se poser la question du rôle des élus qui ont nommé les personnels de cette structure, MM Perdriau et Chassaubéne, qui ont présidé la Cité, apparemment sans se pencher sur la gestion.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com