Une loi qui porte des mesures ambitieuses contre la maltraitance animale

Suite à la multiplication des actes de mutilation envers les chevaux dans notre département, je suis allé à plusieurs reprises à la rencontre des propriétaires équins de la Loire afin de leur apporter son soutien.

L’info nous vient du député Jean Michel Mis que j ‘avais interrogé en début d’année pour ITW le média info.

Nous avons adopté, vendredi 29 janvier, la proposition de loi qui porte des mesures ambitieuses contre la maltraitance animale.
Engagé depuis le début de la mandature sur ce #sujet, je me félicite que, pour la première fois, un texte visant à lutter contre la maltraitance #animale soit adopté. Si tous les sujets n’ont pas pu être abordés, ce sont tout de même des mesures concrètes et utiles pour mieux protéger les animaux qui vont voir le jour.
Suite à la multiplication des actes de mutilation envers les chevaux dans notre département, je suis allé à plusieurs reprises à la rencontre des propriétaires équins de la Loire afin de leur apporter son soutien.
Lors de ces échanges, je m’étais engagé, dans le cadre de l’examen de la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale, à déposer un amendement visant à renforcer les peines en cas de sévices graves sur les animaux.
L’objectif est aujourd’hui atteint : l’Assemblée nationale, vendredi, a voté à l’unanimité cette aggravation des peines pour sévices envers les animaux. A savoir, 3 ans d’emprisonnement et 45.000€ d’amende pour sévices graves, 5 ans d’emprisonnement et 75.000€ d’amende si les sévices ont entrainé la mort de l’animal.
Je me félicite d’avoir été entendu.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com