Une grève de la STAS a ponctué le 140è anniversaire du tramway stéphanois

Une grève de la STAS a ponctué le 140è anniversaire du tramway stéphanois.

Gaël Perdriau et la clarification.
Dès la proclamation  de la victoire de Valérie Pécresse au congrès LR, le président ligérien du parti, Jean-Pierre Taite s’est exprimé sur la posture du maire de Saint-Etienne. Celui-ci a assumé son refus de participer aux deux tours de l’élection interne. Mieux, il a continué à répandre des critiques sur son parti sans oublier la Macronie.

Si Jean-Pierre Taite se félicite de l’élection de Valérie Pécresse, il souhaite rapidement une clarification de Gaël Perdriau, encore vice-président du parti. Dans un communiqué diffusé samedi, le maire de Saint-Etienne redit son aversion pour la primaire et sa fidélité à l’héritage républicain. L’élu ligérien prône une offre sociale moderne. Il refuse de faire de la fonction publique un ennemi. Il entend réconcilier la nation en rejetant la tension identitaire et
conclut par un rappel de sa fidélité au général de Gaulle. La suite au prochain numéro.

Mouvements sociaux à Saint-Etienne.
Une grève de la STAS a ponctué le 140è anniversaire du tramway stéphanois. De leur côté, les policiers municipaux à l’appel du syndicat livre de la fédération autonome de la fonction publique territoriale. Ces policiers protestaient contre la loi de 2019 qui institue de nouveaux horaires. Applicable à tous les agents de la fonction publique territoriale, ces nouveaux horaires sont aussi applicables à la police municipale qui travaille souvent de nuit. Ces
mêmes agents de police ont été largement mis à contribution durant le confinement. Aujourd’hui, la mairie veut leur imposer des plannings de dix heures. Le maire de Saint-Etienne refuse des suggestions spécifiques au corps de police municipale. Cette première grève a été bien suivie et a obligé la mairie à mettre les ASVP sur le fête de la Sainte-Barbe. D’autres arrêts de travail ne sont pas exclus.

Une maison de la petite enfance à Roche-la-Molière.
Ce projet remonte à 2019 et vient d’aboutir en cette fin d’année 2021.
L’inauguration du nouvel équipement a eu lieu. Tous les acteurs de la petite enfance de la commune sont désormais rassemblés sous le même toit. L’idée de ce regroupement est née du constat d’une dispersion géographique des structures qui pénalisent les familles. De plus, il fallait entreprendre des travaux dans la crêche et le jardin d’enfant.
Ce lieu unique comprend désormais un parc pour enfants. Le chantier a nécessité un budget de 700 000 euros.. Ces équipements sont accessibles aux enfants ayant des problèmes de mobilité.

La belle Histoire de la Droguerie de la Tour Stéphanoise

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com