Un nouveau siège pour la caisse régionale du Crédit agricole Loire et Haute-Loire

Un nouveau siège pour la CRCA.
Le chantier de rénovation du siège social de la CRCA, la caisse régionale du Crédit agricole Loire et Haute-Loire, dans le quartier stéphanois de Bergson, a duré plusieurs années. En cette fin d’année, les locaux viennent d’être inaugurés par Gérard Ouvrier-Buffet, directeur général. Le chantier d’un budget de 48,5 millions d’euros a permis une rénovation totale des 16 000 mètres 2 du bâtiment.

Les frais de fonctionnement seront légèrement réduits. Sur le plan visuel, le vaste bâtiment est passé de l’octogone au cylindre et la touche design n’a pas été oubliée. La Caisse régionale du crédit agricole compte 550 000 clients pour les départements de la Loire et de la Haute-Loire.

Après le Soleil, la Cotonne-Montferré.
Avant la fin de l’année, la ville de Saint-Etienne met le paquet pour présenter les projets de rénovation de plusieurs de ses quartiers.
Après le quartier du Soleil irrigué par une troisième mogen e de tram peu fréquentée et après présentation du projet pharaonique d’une patinoire olympique surdimensionnée et d’une gendarmerie, ce fut au tour de la Cotonne-Montferré de recevoir la visite du premier magistrat et de quelques adjoints. Une centaine d’habitants avaient
répondu présents à l’invitation du maire.

Le cœur du débat a été occupé par le projet de rénovation du centre social et par la réalisation dès 2022 d’un pôle de la petite enfance et d’une pépinière d’agriculture urbaine. Les questions du public ont essentiellement porté sur l’insécurité et les incivilités.

Week-end stéphanois.
Dans une collection destinée aux villes françaises de 20 000 à 200 000 habitants, le guide Michelin vient de sortir un ouvrage consacré à Saint-Etienne. Le petit ouvrage propose une découverte de la préfecture de la Loire en 48 heures. Contrairement aux villes du Puy-en-Velay ou Dijon, Saint-Etienne ne frappe pas le visiteur par son patrimoine architectural. La ville offre deux atouts : un atout sympathique et un passé industriel encore bien présent dans le patrimoine architectural contemporain.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com