Un grand absent au conseil métropolitain de Saint-Etienne métropole

Un grand absent au conseil métropolitain.

La décision avait été prise lors du dernier bureau des maires de la Métropole.. Le président Perdriau allait prendre du recul. Ce qui signifie concrètement qu’il continue à tenir le volant de l’intercommunalité et à percevoir ses indemnités tout en se cachant des habitants.

Un seul élu, Jean-Pierre Berger, premier adjoint à la mairie, a regretté l’absence de son patron vénéré. En préambule d’une session présidée par Hervé Reynaud, premier vice-président, plusieurs élus ont pris la parole. C’est Eric Berlivet qui a commencé. Le maire de Roche-la-Molière a fait voter à l’unanimité de son conseil une motion demandant la démission du président Perdriau.

Devant ses collègues métropolitains, il a réitéré cette demande.  Ami personnel de Gilles Artigues, Denis Chambe a émis le même vœu. Dans la forme, c’est Gérard Tardy, maire de Lorette qui a manifesté le plus d’énergie pour demander le départ du président en raison d’une perte de confiance.

Pierrick Courbon a insisté sur ces mêmes points. Maire de Saint-Jean-Bonnefonds, Marc Chavanne a demandé que le licenciement du directeur de cabinet soit assorti du motif de faute grave. Pour lui, il est inimaginable que les citoyens de la Métropole paient des indemnités énormes. En conclusion de ces échanges politiques, le présent de séance a émis le vœu que le président Perdriau « prenne ses responsabilités ».

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com