Partager cet article :

L’appel à manifester de Régis Juanico et Cie.
Ce samedi 12 juin, à 15 heures, de nombreuses associations, des syndicats, des partis politiques de gauche comme la France insoumise, Génération S, le PS, le PC, le Nouveau parti anticapitaliste, l’Union communiste libertaire… appellent à « une marche des libertés contre les idées d’extrême droite » dans les principales villes de France.
Pour Saint-Etienne, le rassemblement est prévu à 15 heures devant le siège du groupe Casino à Chateaucreux pour se diriger vers l’hôtel de ville de Saint-Etienne. Le député stéphanois, Régis Juanico, est signataire de cet appel. Le texte qu’il a signé dénonce « un climat politique et social alarmant » Les signataires dénoncent « des lois liberticides et une société de surveillance et de contrôle ».

Pour conclure sur « un climat de haine et attentatoire aux libertés ». Cette manifestation a lieu à une semaine du premier tour des élections locales.

Echos de campagne.
Les professions de foi officielles commencent à arriver par voie postale dans les foyers. De son côté, l’hebdomadaire économique, l’Essor, publie un nouveau sondage régional AURA et note « une mobilisation difficile » laissant entrevoir une forte abstention. De son côté, le quotidien local du groupe EBRA, le Progrès, publie régulièrement des articles sur les binômes présents dans la Loire.
L’édition de ce samedi consacre une page entière au seul canton ligérien avec seulement deux binômes sous ce titre « le match très attendu des cantonales ». Il s’agit de l’affrontement droite gauche entre Eric Berlivet et Siham Labiche, respectivement  patronsdépartementaux d’AGIR et du MoDEM contre Pierrick Courbon et Arlette Bernard, tous deux du PS.

Si les Dupont sont nombreux, les Dotto le sont moins et pourtant, on trouve un Luc Dotto dans le canton du Coteau et une Corinne Dotto dans celui de Rive-de-Gier.
Pour clore cette rubrique, parlons un peu tourisme avec le binôme Yves Partrat et Corinne Besson-Fayolle, candidats à la Fouillouse qui nous annoncent la parution prochaine d’une guide du routard consacré à la Loire.

Thermes de Montrond. L’heure de la reprise.
Comme l’ensemble de l’activité touristique, le thermalisme a beaucoup souffert de la crise sanitaire. Comme beaucoup d’autres équipements, les thermes de Montrond-les-Bains ont été fermés durant de longues semaines.  L’établissement vient de rouvrir ses portes et ses bassins avec un personnel réduit et une jauge abaissée à 280 visites quotidiennes. Plusieurs licenciements ont été inévitables et actuellement, on continue à recruter des personnels saisonniers.

Quant au bassin des Iléades, essentiellement réservé aux loisirs nautiques, il rouvrira le 1 juillet et Montrond-les-bains justifiera à nouveau son patronyme.