Sobriété énergétique dans les commerces stéphanois

→ Question Orale déposée par le groupe « Saint-Etienne Demain » Isabelle DUMESTRE, François BOYER, Pierrick COURBON, Ali RASFI, Laetitia VALENTIN au Conseil municipal du 28 novembre 2022.

Ces derniers mois, la France a subi des épisodes météorologiques violents (canicules, tempêtes, incendies…) , conséquences directes du dérèglement climatique.
Ce contexte d’urgence climatique s’accompagne en outre d’une crise énergétique. La flambée des prix de l’énergie vient encore renforcer la nécessité de réduire notre consommation énergétique.

Ainsi, pour répondre à ces problématiques climatiques et énergétiques, les villes de Bourg- en-Bresse, Lyon, Besançon et Paris, entre autres, ont pris, depuis mi-juillet, des arrêtés municipaux obligeant les magasins climatisés à fermer leurs portes d’entrée, sous peine d’amende.

Ces municipalités entendent ainsi encourager les commerçants à la sobriété énergétique, dans ce contexte d’urgence climatique et de gaspillage énergétique inacceptable.

Le 24 juillet dernier, la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé la volonté du Gouvernement d’œuvrer en ce sens, en prenant un décret visant à interdire aux magasins d’avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation ou le chauffage, en période hivernale, fonctionnent. Cette mesure s’accompagnera d’une sanction pouvant aller jusqu’à 750 euros d’amende, même si le Gouvernement a indiqué miser dans un premier temps sur l’information des commerçants.

Si le décret du Gouvernement se fait toujours attendre, il n’en reste pas moins que cette disposition de bon sens écologique et économique, qui avait même été proposée par la convention citoyenne pour le climat, doit être mise en œuvre au plus vite dans toutes les communes.

À Saint-Etienne, nous avions déjà proposé cette mesure pour notre ville (par le biais de plusieurs courriers restés sans réponse) et plusieurs demandes d’habitants ont été faites en ce sens depuis des années, là aussi sans réponse concrète de la collectivité jusqu’à présent.
Nous souhaiterions donc savoir si la Ville de Saint-Etienne à l’intention de prendre, elle aussi, des mesures obligeant les commerçants à fermer leurs portes d’entrée alors que la climatisation ou le chauffage fonctionnent.

Une autre mesure qui gagnerait à être mise en place dans les commerces stéphanois est celle de l’extinction des vitrines et des enseignes lumineuses dès leur fermeture.

En effet, si la Ville a instauré une mesure d’extinction de l’éclairage public la nuit dans certains secteurs dans le cadre du « Plan de sobriété énergétique », cette mesure pourrait être étendue à tous les commerces de Saint-Etienne. Si nombre d’entre eux font déjà preuve de bon sens en éteignant leurs vitrines et enseignes lumineuses, certains continuent de laisser les lumières allumées en pleine nuit.

Afin que la Ville de Saint-Etienne se montre réellement incitative en termes de sobriété énergétique, nous proposons que l’ensemble des aides municipales auxquelles les commerces stéphanois peuvent prétendre soient conditionnées au fait que ces derniers prennent des engagements forts en matière de sobriété énergétique.

 

nota nous regrettons toujours d’être sur la liste noire de la communication de la ville de Saint-Etienne