Partager cet article :

Six maires ligériens soutiennent la politique sanitaire de l’Etat.
Le Journal du Dimanche vient de publier une tribune signée par plusieurs personnalités nationales comme les maires de Toulouse, Nice, Poissy, MM Moudenc, Estrosi et Olive et plusieurs dizaines de maires de toute la France.

Parmi eux, on compte six maires ligériens dont Eric Berlivet, Roche-la-Molière, Pierre-Jean Rochette, Boën-sur-Lignon, David Kauffer, Saint-Romain-les-Atheux, Bruno Berthelier, Charlieu, Raphaël Moreton, Viricelles, Jean-Paul Tissot, Veauchette. La tribune est intitulée : »Nous saluons le courage des décisions prises par Emmanuel Macron« .

Les signataires approuvent le discours présidentiel et ses objectifs de vaccination de 90% de la population. Les signataires disent partager aussi les orientations économiques. Ils souhaitent aussi que le pays adoptent des mesures pour le réchauffement climatique. Et redisent leur soutien au chef de l’Etat.

2 – Un chantier international dans le Roannais.
Chaque été, sauf durant la période de la crise sanitaire, la communauté d’agglomération de Roanne reçoit un chantier de jeunes gens venus de plusieurs pays pour effectuer des tâches utiles. Ces chantiers d’une durée de trois semaines sont rétribués au SMIC pour moitié par le département et pour moitié par la région

Le chantier de cet été 2021 consiste en la requalification de la cabane Matheron au cœur de l’arboretum des Grands Murcins. Le travail des jeunes consiste à valoriser le patrimoine et contribue aussi à leur éducation.

3 – La métallurgie ligérienne se porte bien.
Si l’hôtellerie et la restauration sont en pénurie de main d’œuvre après une crise sanitaire qui a rebattu les cartes en termes d’emploi, il est aussi un secteur économique bien représenté dans la Loire qui recherche  des salariés. Il s’agit de la métallurgie encore bien
représentée dans le paysage industriel ligérien.

Actuellement, le syndicat patronal du secteur, l’UIMM, l’union des industries de la mécanique et de la métallurgie, présidée par Philippe Rascle, recherche 360 emplois. Le secteur s’apprête à perdre 3110 postes à la suite  de prochains départs en retraite. En 2019, avant la Covid, la Loire métallurgique employait 24500 personnes dans 1220 entreprises, essentiellement des PME et des TPE.

En 2021, le secteur a besoin de recruter grâce à ses deux CFAI, centre de formation d’apprentis industriels de Saint-Etienne et de Roanne. Le CFAI stéphanois doit être agrandi.