Severine Reynaud voit Rouge…

Communiqué de presse à l’attention des ripagériennes et des ripagériens. Depuis la loi de non cumul des mandats, il n’est plus possible d’être député-maire ni même de conserver des fonctions d’exécutifs (SEM, conseil départemental ….).

M. Bony se présente aux élections législatives après seulement 2 ans de mandat de maire à Rive de Gier. Cela montre son peu d’intérêt pour notre Ville. S’il est élu, il devra abandonner son poste de Maire et de vice-président de la métropole mais c’est peut-être ce qu’il souhaite afin de ne pas rendre compte de son bilan ! – Hausse de son indemnité d’élu et de la 1ère adjointe de 124%.

– Une collectivité en grève avec plus de 80 départs en 2 ans, des recrutements par copinage, un effectif de police municipale en perpétuel turn-over et des agents en souffrance (burn-out, dépression, mise au placard…)

– Des projets finalisés par l’ancienne municipalité qui sont à l’arrêt au risque de perdre des subventions. – L’insécurité qui augmente, sans réactions ni interventions de la municipalité (Incivilités, écoles et salle municipales fracturées et cambriolées, rodéos incessants dans plusieurs quartiers de la ville….)

– Des élus absents qui ne répondent pas aux demandes écrites ou de rendez-vous des habitants. – De l’argent public utilisé à des fins électoralistes (subventions aux associations incohérentes, investissements prioritaires sur certains quartiers au détriments d’autres..)

La liste n’est pas exhaustive, mais elle nous permet de mieux comprendre les priorités du Maire. M. Bony est intéressé avant tout par sa carrière politique et n’a pas grand intérêt pour nous, ripagériennes et ripagériens. Député, Il sera aux ordres de Melenchon qui veut désarmer la police, rabaisser l’autorité de la justice, ouvrir les frontières, s’opposer à l’Europe sous peine de perdre des aides locales, diminuer les aides à l’entrepreneuriat… et oubliera vite notre commune.

La campagne municipale 2020 a été une campagne d’une rare violence (lettres anonymes, menaces, irrégularités pendant l’élection…). La campagne des législatives adopte les mêmes dérives (non respect de la loi sur l’affichage officiel des panneaux électoraux, envoi discriminatoire de lettres aux habitants ayant des noms à consonance étrangère, agressions de militants d’autres partis …).

Les Ripageriens en ont marre de ces pratiques électoralistes, marre des propositions mensongères sans lendemain, marre de ces politiques qui préfèrent le pouvoir et l’argent plutôt que le bien commun, marre de ces partis tellement éloignés des citoyens !

photo extraite de l’émission https://veridik.fr/2020/06/16/rendez-vous-avec-jean-claude-charvin-dans-les-studios-de-droitcitoyen/

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com