Saint-Just-Saint-Rambert : des poules pondeuses pour produire ses propres œufs et diminuer la production de déchets ménagers

L’Egypte des Pharaons.
C’est le titre d’un ouvrage numérique édité par l’universitaire stéphanois Jean-Luc Michel à qui l’on doit la création d’un master de communication au sein de l’université Jean Monnet. Parallèlement, l’enseignant a publié plusieurs ouvrages sur le thème de la communication.

Aujourd’hui en retraite, il a créé sa propre maison d’édition numérique sous le nom de Communiquance. Le catalogue contient aussi bien des ouvrages techniques que grand public. Jean-Luc Michel est à la fois un passionné de voyages et de photographie. Parmi les ouvrages qu’il a édité, on peut citer « L’Egypte des pharaons. L’auteur vient de le rééditer tout en l’enrichissant en le passant de 140 à 227 pages. L’ouvrage est divisé en 29 chapitres . Plus d’informations sur le site www.communiquance.com

Initiative originale à Saint-Just-Saint-Rambert.
Ce n’est pas toujours facile pour une collectivité de sensibiliser le public au tri et à la collecte des déchets ménagers. En grande partie résidentielle, avec un habitat individuel développé, la commune de Saint-Just-Saint-Rambert développe un concept original. Depuis quelques mois, elle a signé un accord avec un élevage de poules pondeuses , « les œufs de Mimi ». Lors du renouvellement des effectifs, les volatiles sont confiés à la mairie. Les habitants peuvent en récupérer pour produire leurs propres œufs et diminuer leur production de déchets ménagers. D’autres communes ligériennes mettent en œuvre de tels dispositifs.

Villars prépare son futur parc urbain.
Très sensibilisée aux questions environnementales, la commune de Villars multiplie les initiatives comme la végétalisation d’une partie des cours d’école ou la plantation d’un arbre pour chaque naissance. actuellement, la commune de Jordan da Silva met la dernière main à son projet de parc urbain.

Le projet a été validé en conseil municipal et devra s’intégrer dans une vaste trame verte à travers la cité. Le futur site devrait comprendre des cheminements piétons, des espaces de loisirs, des aménagements paysagers. L’accent sera mis sur la désimperméabilisation des sols.

L’équipement comprendra des bancs, des aires de jeux, un city stade, plusieurs courts de tennis, des terrains de basket et de padel. Le budget de cet ambitieux projet dépasse les deux millions d’euros.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com