Partager cet article :

Premier conseil municipal de 2021
Il a eu lieu hier en visio et a donné lieu à quelques débats âpres avec l’opposition comme c’est normal lorsque le point principal de l’ordre du jour est le DOB, le débat d’orientation budgétaire. Un débat bien évidemment marqué par le contexte sanitaire coûteux. Mais, hier, dans le microcosme municipal, on parlait surtout d’un tract signé de quatre syndicats de fonctionnaires territoriaux de la ville de Saint-Etienne.

Les syndicats CFTC, CFDT, FO et UNSA font valoir leur droit d’alerte au maire en s’adressant à la direction générale des services, à la direction des ressources humaines, à la médecine du travail. Leur texte dénoncent « les agissements répétés du directeur de la communication et du marketing » Dans le détail, les syndicalistes donnent des précisons et parlent de « risques psychosociaux du personnel, de changements d’affectation, de nombreux départs, de pression permanente, d’atteinte au droit et à la dignité ». Les syndicats demandent « des mesures rapides ».

LR Des candidats en veux-tu en voilà !
C’est le titre d’un article du journaliste politique, Maurice Szafran. Celui-ci voit plusieurs catégories de candidats LR à la candidature en commençant par « les seconds couteaux ». Et citer trois noms : Philippe Juvin, Gaël Perdriau, David Lisnard » qu’il qualifie de « troisième division ». En deuxième division, il nomme Bruno Retailleau et Michel Barnier. Pour lui, ces deux outsiders inquiètent les deux dirigeants du parti, Christian Jacob et Gérard Larcher en recherche de candidats providentiels. Ces super candidats seraient Nicolas Sarkozy avec 36% de taux de popularité et Edouard Philippe à 54%. Et le feuilleton ne fait que commencer.

Dérogations au ballon rond
Capitaine de l’équipe de France de football de l’assemblée nationale, le député stéphanois Régis Juanico connait bien le foot amateur. Avec son collègue Gérard Leseur, il vient d’adresser une missive à la ministre des sports. Dans ce courrier, les deux parlementaires demandent que les clubs amateurs de football en compétition dans la coupe de France pissent bénéficier de dérogation pour d’entraîner au delà de 18 heures, horaire du début du couvre feu. Cette année, les amateurs comme les professionnels subissent aussi les inconvénients de la crise sanitaire. le sixième tour de cette vieille compétition se déroulera lors du prochain week-end.