Saint-Etienne n’est pas classée dans les villes qui connaissent une renaissance…

Ils reconnaissent que certaines villes ont réussi leur renaissance mais ne classent pas Saint-Etienne dans cette catégorie. Ils ne comprennent pas que certains maires dépensent des sommes importantes pour une communication inefficace

Politique d’attractivité des villes.

Deux chercheurs en science politique Vincent Béal et Max Rousseau viennent de publier un article commun intitulé « les politiques
d’attractivité des villes en déclin sont contre productives » dans le magazine professionnel « le courrier des maires ». Les deux intellectuels ont analysé les processus de décroissance de certaines villes à l’échelle mondiale. Pour eux, le déclin d’une ville se manifeste souvent par le départ des classes moyennes et supérieures.

Ces villes sont aussi marqué par un climat politique délétère et le durcissement du débat social. Pour la France, les auteurs citent Montbéliard, Mulhouse et Saint-Etienne.

Pour eux, les élus locaux sont souvent dans le déni. Ils reconnaissent que certaines villes ont réussi leur renaissance mais ne classent pas Saint-Etienne dans cette catégorie. Ils ne comprennent pas que certains maires dépensent des sommes importantes pour une communication inefficace en direction des populations extérieures.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com