Saint-Etienne et sa sécurité

Saint-Etienne et sa sécurité.
Le quotidien, le Figaro, vient de publier un article sur les polices municipales, les ASVP, les agents de surveillance de la voie publique, l’armement, la vidéo-protection.

Si Nice reste la ville de France depuis Jacques Médecin à disposer de la plus importante garnison avec 19,65 policiers municipaux pour 10 000 habitants, Saint-Etienne est à la cinquième place avec 13,68 policiers municipaux pour 10 000 habitants. Et cette police est armée. Saint-Etienne devance nettement Lyon qui se contente de 7,44 policiers municipaux pour 10 000 habitants ou Clermont-Ferrand avec 4,73 pour 10 000 ou encore Grenoble avec 8,2 pour 10 000.

Villeurbanne est en queue du classement national avec 3,72 policiers pour 10 000 habitants. Paris en en train de créer sa police municipale avec des recrutements en cours.

Un nouveau plan façade à Saint-Etienne.
Le précédent plan couvrait la décennie 2010-2021 et a permis de traiter 163 immeubles de centre ville. Un nouveau plan vient d’être adopté par la ville de Saint-Etienne pour la période 2021-2026.
Celui-ci concerne 235 ravalements en centre-ville pour revaloriser le bâti urbain. Tous ces ravalements ne sont pas obligatoires selon la loi. Il appartiendra donc à l’architecte conseil désigné par la ville de tenter de convaincre les propriétaires occupants. La ville va consacrer un budget annuel de 480 000 euros à ce chantier. En moyenne, chaque ravalement mobilise 7742 euros par intervention. Pierrick Courbon regrette le manque d’isolation thermique.

Une délégation de Terranéens à l’assemblée nationale.
Juste avant les fêtes, une délégation d’adhérents de l’amicale laïque de terrenoire s’est rendue à Paris accompagnée par le député de leur circonscription, Régis Juanico. Sous la conduite d’un guide du Palais Bourbon, les Stéphanois ont pu effectuer une visite complète. C’est une tradition bien française pour un député ou un sénateur d’inviter des habitants à visiter l’assemblé nationale ou le sénat. Pour cette chambre, un sénateur emmène plutôt des maires et des élus locaux. La visite se termine généralement par un déjeuner sur place.En ce qui concerne Régis Juanico, on ne peut l’accuser d’être en campagne puisque le député ne se représentera pas en juin après trois mandats.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com