Partager cet article :

Un collectif associatif intitulé « Place aux Piétons » vient de publier, en collaboration avec la Fédération Française de Randonnée et l’ADEME, le premier baromètre des villes les plus « marchables » de France. Ce travail est issu des contributions de plus de 43 000 Français qui ont fait état de leur ressenti et de leur appréciation en tant que piétons et marcheurs dans les villes de France. 200 villes, ayant enregistré plus de 40 contributions, ont été ainsi « évaluées ».

Sans surprise, Saint-Etienne obtient un médiocre « E » sur une échelle de A à G, avec des notes sans appel : 8,21/20 pour le ressenti global du répondant sur son quotidien de piéton ; 8,32/20 sur le sentiment de sécurité quand il marche ; 7,28/20 sur le confort de marche ; 10,08/20 sur les aménagements et équipements pour améliorer le quotidien des marcheurs et seulement 5,38/20 pour l’importance donnée aux déplacements à pied par la commune, traduction du volontarisme politique ressenti en matière de déplacements pédestres.

Après le très mauvais classement de Saint-Étienne en matière de déplacements cyclables, cette nouvelle enquête ne fait que confirmer ce que de nombreux Stéphanois déplorent, à savoir un espace public insuffisamment partagé entre les divers modes de déplacement, et qui laisse une place encore trop prépondérante au « tout voiture », à rebours des enjeux en matière d’amélioration du cadre de vie et de développement durable.

Pour améliorer l’expérience de marche des piétons stéphanois, nous continuerons de défendre auprès de l’exécutif municipal diverses mesures plébiscitées dans d’autres villes de France où il fait « bon marcher » : piétonisation de certaines rues de l’hyper-centre, extension de la zone 30, déploiement de parkings relais aux entrées de ville, développement massif et rapide de pistes cyclables sécurisées et en site propre, etc.

Isabelle DUMESTRE 
Présidente du groupe Saint-Etienne Demain