Saint-Etienne candidate au label 2022 Ville à Vélo du Tour de France

Les villes candidates au label pour la session d’attribution de 2022 :  (photographie Christian Bruchet)
Saint-Étienne, Albi, Alpe d’Huez, Antony, Argelès-Gazost, Arras, Bar-le-Duc, Belfort, Calais, Carcassonne, Châteauroux, Copenhague (Danemark), Dole, Épernay, Esch-sur-Alzette (Luxembourg), Foix, Lausanne (Suisse), Lourdes, Meaux, Mende, Morzine Avoriaz, Mulhouse, Nanterre, Paris, Reims, Rosheim, Saint-Chaffrey, Saint-Gervais, Saint-Lary Soulan,
Saint-Paul-Trois-Châteaux, Sélestat, Tomblaine,
Valkenburg (Pays-Bas), Villers-sur-Mer.
  • Dans le cadre de son programme de promotion de la mobilité douce « L’Avenir à Vélo », le Tour de France a lancé en 2021 le label « Ville à Vélo du Tour de France », qui encourage toutes les initiatives prises par les communes pour promouvoir la bicyclette du quotidien.
  • Pour cette deuxième édition, A.S.O. a reçu la candidature de 34 villes, dont 4 sont situées hors de l’Hexagone. Cette année, 14 des villes candidates se trouvent sur le tracé de l’édition 2022, et 6 sur la carte du Tour de France Femmes avec Zwift. Paris est la seule ville qui accueille les deux épreuves. La délibération a lieu ce jeudi 14 avril. Les décisions du jury seront rendues mercredi 11 mai 2022.

De tailles différentes, rurales ou urbaines, françaises et européennes… cette année encore, les villes candidates présentent des profils très divers mais se retrouvent sur l’essentiel : la mise en avant du vélo comme moyen de mobilité.  Au terme de la phase de candidature, 34 villes ont présenté un dossier complet à l’organisation du Tour. Les dossiers présentés détaillent notamment les dispositifs déjà place et les plans de développement mis en œuvre à court et moyen terme à l’échelle locale pour favoriser la pratique du vélo (déploiement d’infrastructures, amélioration de la sécurité des cyclistes, apprentissage avec le « savoir rouler à vélo », stationnement et lutte contre le vol, entretien et réparation, outils de promotion…). Tous ces éléments participent à l’essor du vélo comme moyen de transport, source de loisirs, ou encore outil essentiel d’une pratique sportive.

Les amis européens du Tour de France ont cette année encore répondu présent pour cette deuxième édition : le Danemark (Copenhague, ville hôte du Grand Départ 2022), le Luxembourg (Esch-sur-Alzette), la Suisse (Lausanne), présentent la candidature d’une ville pour la première fois, tandis que les Pays-Bas, déjà au rendez-vous avec Rotterdam l’an passé, sont représentés par Valkenburg, haut-lieu de l’Amstel Gold Race. Côté français, 14 villes figurant sur le tracé 2022 du Tour de France et 6 villes du parcours du Tour de France Femmes avec Zwift ont déposé un dossier, en plus de Paris, seule ville candidate qui accueillera les deux épreuves, dimanche 24 juillet prochain.

Parmi elles, 11 communes candidates comptent moins de 10 000 habitants, dont notamment Saint-Lary-Soulan (844 habitants), L’Alpe d’Huez (1 350 habitants) ou Saint-Chaffrey (1 530 habitants), qui sont les 3 villes les plus petites.  Enfin, 13 autres villes ayant déjà reçu la Grande Boucle dans le passé ont également souhaité déposer un dossier de candidature. L’étude de l’ensemble des dossiers mobilise désormais le jury, qui fera part de ses délibérations mercredi 11 mai 2022, au cœur de la campagne « Mai à Vélo ».

La composition du jury du label « Ville à Vélo du Tour de France  » :
Christian Prudhomme, directeur du Tour de France
Olivier Schneider, président de la FUB
Émilie Defay, rédactrice en chef adjointe à France Bleu Paris
David Lazarus, maire de Chambly et président du groupe de travail «  Sports » de l’Association des Maires de France
Jean Ghedira, directeur de la communication, sponsoring et secrétariat général de LCL
Karine Bozzacchi, responsable RSE du Tour de France.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com