Reprise de la dette du CHU de Saint-Etienne : Jean-Michel MIS se réjouit d’avoir été entendu

Jean-Michel MIS, député de la Loire, a le plaisir de confirmer l’engagement de l’Etat à hauteur de 58,2 millions d'euros pour la restauration des capacités financières du CHU de Saint-Etienne.

Suite à son intervention auprès d’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, Jean-Michel MIS, député de la Loire, a le plaisir de confirmer l’engagement de l’Etat à hauteur de 58,2 millions d’euros pour la restauration des capacités financières du CHU de Saint-Etienne.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre du Ségur de la Santé.

Extrait du courrier à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, en date du 15 juillet 2020.

« Au regard des efforts consentis depuis plus de quatre ans pour restaurer l’équilibre financier du CHU de Saint-Etienne, Jean-Michel MIS se réjouit de cette annonce.

Cette reprise permettra ainsi de réduire les charges financières et les intérêts supportés par les hôpitaux et de redonner des marges pour le financement des investissements (par la reprise du capital remboursé annuellement)

Aussi, cest dans cette perspective que je souhaite solliciter votre bienveillante attention sur la situation particulière du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de SaintEtienne

En effet, entre 2004 et 2010, comme dautres établissements ou collectivités locales, le CHU de SaintEtienne a eu recours à des emprunts pour un montant total de plus de 200 millions deuros, avec des taux dintérêts indexés sur des monnaies étrangères et variables, communément appelés par la suite « emprunts toxiques ». »

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com