Quinze élus ligériens socialistes soutiennent leur premier secrétaire, Olivier Faure

Le plein d’initiatives au quartier stéphanois de Crêt de Roc.
Ce quartier du centre-ville de Saint-Etienne multiplie les initiatives en matière de développement durable et de vie associative. Ainsi, deux nouveaux ponts de compostage viennent d’être implantés dans le quartier pour les habitants disposant d’un jardin. Dans le cadre de la biennale internationale du design, un projet de mise en culture de friches immobilières est en cours.

La plante choisie pour cette expérience serait la renouée du Japon. Les gens du quartier peuvent aussi participer aux jardins partagés de l’amicale laïque du Crêt de Roc ou s’investir dans l’atelier coopératif, la Souris verte, ouvert chaque mercredi. Le quartier est aussi riche en initiatives culturelles et il possède sa propre monnaie locale.

⇒ Quinze élus ligériens socialistes soutiennent leur premier secrétaire,
Olivier Faure.

Parti de gouvernement depuis sa création, le parti socialiste a connu une vraie douche froide lors du premier tour de la présidentielle avec un score inférieur à 2% pour Anne Hidalgo. Depuis quelques jours, la patron du parti est en négociation avec la France insoumise pour trouver un accord programmatique en vue des élections législatives. A l’inverse, certains éléphants du parti comme François Hollande et le sénateur Patrick Kanner se montrent plus que réservés vis-à-vis de la négociation en cours.

Pour les signataires ligériens dont le sénateur Jean-Claude Tissot, il est vital que la discussion aboutisse à un accord en phase avec le souhait des militants et sympathisants de gauche. Douze points programmatiques sont actuellement en débat avant la date butoir du 3 mai. Les signataires ne souhaitent pas que leé débat politique se résume à une alternative entre la droite ultra libérale et l’extrême-droite.

La Loire en rouge pour ce premier mai 2022.
Le beau temps y fut sans doute pour quelque chose. Ce premier mai 2022 a connu un réel succès à l’appel des syndicats CGT, FO, UNSA, FSU et Solidaires. Ils étaient environ 600 dans les rues de Roanne à défiler contre la réforme des retraites et pour des hausses de salaires. A Saint-Etienne, ils étaient manifestement plus de 2000 à défiler derrière des drapeaux rouges de la CGT et des manifestants du PCF et de Lutte ouvrière en pleine campagne législative.

Les syndicalistes ont vite retrouvé les paroles de l’Internationale et les slogans contre la retraite à 64 ans. Les défilés étaient une sorte de tour de chauffe pour les législatives des 12 et 19 juin.

Législatives.
Le parti LR se mobilise pour sauver une partie de ses 101 députés. D’ores et déjà, on peut être sûr qu’une trentaine de candidats investis en novembre 2021 par la CNI, la commission nationale d’investiture Certains n’y croient plus et redoutent de ne pouvoir
financer leur campagne même si le parti compte remettre 5000 euros à chaque candidat. Mais certains redoutent de ne pas atteindre les 5 %.
D’autres cachent leur appartenance comme le président de la fédération départementale des LR, Jean-Pierre Taite dont les affiches ignorent le logo du parti. Le samedi 7 mai, le parti tiendra à Paris un nouveau conseil national pour désigner définitivement les candidats.

Dans la Loire, il faudra remplacer Laura Cinieri qui a été « invitée » à renoncer à une candidature dans la deuxième circonscription et qui a démissionné du parti. Le parti devra aussi confirmer la candidature UDI-LR de Gilles Artigues dans la première circonscription alors que le maire LR de Saint-Etienne multiplie les critiques contre son parti.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com