Qui pour remplacer Samy Kefi Jérôme ?

Qui pour remplacer Samy Kefi Jérôme.
Depuis plusieurs semaines, la ville de Saint-Etienne n’a plus d’adjoint aux écoles. Le 28 novembre se réunira le conseil municipal et il faudra présenter un successeur à Samy Kefi Jérôme, démissionnaire suite au scandale de la sextape. La suivante sur la liste de la majorité municipale, Alexandra Custodio, n’a pas souhaité rejoindre celle-ci et s’en est expliquée dans un long communiqué. Elle a reçu plusieurs soutiens de militants LR. Gaël Perdriau devra solliciter le suivant sur la liste, Antoine Poméon, président départemental des jeunes LR et proche des dirigeants locaux du parti.
Les anciens élus municipaux du premier mandat Perdriau se sont retrouvés lors d’un déjeuner pour analyser la situation politique de la ville.

Le NON d’Alexandra Custodio à Gaël Perdriau.
« Je ne siégerai pas au conseil municipal de la ville de Saint-Etienne ».
Cette phrase est le titre du long communiqué d’Alexandra Custodio envoyé à la presse. Il y a quelques jours, lors d’un entretien avec le maire pour évoquer le remplacement de Samy Kefi Jérôme, démissionnaire, après des révélations de Médiapart, elle a décliné cette succession et a démissionné auprès de la préfète de la Loire.

Cette ancienne élue municipale, métropolitaine et départementale a derrière elle 21 ans d’engagement électif, politique et associatif sur divers terrains. En 2020, elle figurait en queue de la liste Perdriau.
En novembre 2022, après une longue réflexion et plusieurs prises de contacts, elle renonce à revenir au conseil municipal par manque de confiance tout en respectant la présomption d’innocence. A propos du scandale de la sextape, elle dénonce « des faits ignobles et très graves ». Elle se montre très en colère face à « la désunion de sa famille politique ». Elle constate que « certains élus de la majorité municipale n’ont pas de positions franches et claires ».

En conclusion, elle souhaite le meilleur pour Saint-Etienne. Dans le Progrès de ce jour, elle reprend les mêmes arguments ci-dessus en réponse aux questions de notre confrère. Quant à Gaël Perdriau, il répond la même chose à chaque invitation : il « travaille » à la mairie et à la métropole ». Il vient de se voir saisir à nouveau son téléphone comme MM Artigues, Kefi Jérôme et Gauttieri.

Une saisie qui prouve que l’enquête de la PJ se poursuit. Quant à l’avocat parisien du maire de Saint-Etienne, il est très occupé. Ce proche de Nicolas Sarkozy est aussi l’avocat du garde des sceaux. Il assure aussi la défense de la ministre Agnès Pannier-Runacher dont les enfants sont suspectés de détenir des actions d’un groupe pétrolier basé dans un paradis fiscal.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com