Quel avenir pour la Vallée du Gier ?

En 2021, beaucoup d’usines sont désertes ou carrément déconstruites comme le site Duralex à Rive-de-Gier. Partenaire de l’école urbaine, le site internet Rue89 Lyon publie plusieurs articles sur le développement industriel

La Vallée du Gier :  Quel avenir !
« La Vallée du Gier est une entaille étroite dans la bordure orientale du Massif Central ». C’est ainsi qu’un vieil ouvrage de géographie présentait ce site dont les eaux ont longtemps servi son développement économique industriel.

En 2021, beaucoup d’usines sont désertes ou carrément déconstruites comme le site Duralex à Rive-de-Gier.
Partenaire de l’école urbaine, le site internet Rue89 Lyon publie plusieurs articles sur le développement industriel de cette vallée aux coteaux verdoyants. Dès le 19è siècle, le Gier s’est développé dans la foulée du bassin stéphanois. La création de Saint-Etienne Métropole en 1995 a été une chance pour le secteur.

En 2012, la création du pôle métropolitain a été une seconde chance dont n’a pas su se saisir le président Perdriau.

Les trente ans du club Gier.
Dans la Loire, les clubs d’entreprises rassemblent depuis des années des chefs d’entreprise sur une base géographique. Des clubs existent sur Saint-Etienne, Roanne, le Forez, le Gier, l’Ondaine. Le club Gier vient de souffler ses trente bougies sous la forme d’un spectacle au cours duquel Jason Chicandier a interviewé l’ancien champion, Luc Alphand.

La fête d’anniversaire s’est déroulée dans la commune de Luc François, la Grand-Croix. Des surprises échelonnés durant toute la soirée ont marqué cet anniversaire d’une association qui a fait son trou à côté des syndicats patronaux et des chambres consulaires.

La gauche saint-chamonaise se restructure.
Après la défaite de la liste socialiste aux municipales de Saint-Chamond conduite par l’enseignant, ancien premier adjoint Stéphane Valette, les élus socialistes de Saint-Chamond se montraient très discrets. Leur groupe « Saint-Chamond pour tous » va sortir de la léthargie accrue par la crise sanitaire.

Le 17 novembre dernier, le groupe a tenu une assemblée générale . Une quarantaine de personnes étaient présentes. Un conseil d’administration et un bureau ont été élus. Le groupe se réclame toujours de la laïcité et d’un idéal de gauche. Des ateliers thématiques sur l’écologie, la justice sociale, la culture, la démocratie vont être convoqués.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com