Pour une majorité, l’image des petites villes est « positive »

Mettre fin à la galère des stages !
Il n’est pas toujours facile pour un ado et ses parents de décrocher un stage durant sa scolarité en classe de troisième. Ces stages de
courte durée n’arrangent pas toujours les entreprises, les collectivités ou les associations.. Ce constat a donné l’idée au conseil départemental de la Loire d’essayer de faciliter l’accès aux quelques milliers de collégiens de troisième du Département qui ont un stage obligatoire à assurer.

Une plateforme gratuite vient d’être mise en service sur le réseau social d’entreprise, Linkedin à l’adresse : https://Inkd.in/eyTxN_xD. Les entreprises peuvent y déposer leur offre de stage accompagnée d’un texte expliquant les motivations d’accueil d’un collégien en stage.

Logement social à Saint-Chamond.
Le bailleur social Habitat-Métropole, issu de la fusion des principaux offices publics HLM du sud Loire a pour premier vice-président Hervé Reynaud, maire de Saint-Chamond. L’organisme conduit depuis des mois un grand chantier d’isolation du parc HLM du quartier de Fonsala.

Un autre grand chantier va démarrer dans le centre ville dans le quartier des Fours Banaux. Le démarrage est prévu début 2022 et les travaux sont prévus sur 16 mois et concernent 124 logements. Ce chantier de réhabilitation énergétique comprend une isolation thermique par l’extérieur, le remplacement des anciennes fenêtres et l’installation de la ventilation mécanique contrôlée. L’électricité sera reprise. Les salles de bains et les cuisines seront refaites intégralement. Les baignoires seront remplacées par des douches. Le coût du chantier est de 4 825 508 euros.

Premier baromètre des petites villes de France.
L’association des petites villes de France existe dans la Loire depuis quelques mois sous la houlette d’Eric Berlivet, maire de Roche-la-Molière qui préside l’association ligérienne. Le maire de Roche diffuse actuellement à ses adhérents les constats du premier baromètre national des petites villes élaboré par l’association avec le concours de la Banque des territoires et de l’agence nationale de la cohésion territoriale.

La crise sanitaire a conduit nombre d’habitants des métropoles à déménager dans de petites villes équipées des principaux services. Le sondage a été effectué auprès de 1000 personnes. Pour une majorité, l’image des petites villes est « positive » notamment sur le plan de l’immobilier.

Mais, il existe des freins comme l’accessibilité, la santé et l’offre de soins, l’emploi. Grâce à l’explosion du télétravail, le contexte reste favorable.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com