Pôle métropolitain : le mince bilan de Gaël Perdriau

Comme chaque jour 7 jours sur 7 les brèves de Pat Francon, aujourd'hui le pole metropolitain, des arbres a Villars et dieu pour les curieux

Pôle métropolitain : le mince bilan de Gaël Perdriau.
Depuis 2017, Gaël Perdriau présidait aux destinées du Pôle métropolitain, un espace de coopération intercommunale créé en 2012 et réunissant six intercommunalités pour travailler en commun sur le développement économique, les transports publics et des événements culturels. Sur ce dernier point, on retiendra seulement des visites d’élus du Pôle à la Biennale du design. Comme la présidence est tournante, c’est Jean Papadopulo, président de la communauté d’agglomération des portes de l’Isère qui préside cet ensemble de 173 communes. Dans les projets du président, on trouve l’aménagement de la plaine du Gier pour mieux relier Lyon et Saint-Etienne.

Aujourd’hui, les deux communes travaillent de concert leur développement économique à travers l’ADERLY, agence de développement économique. Premier Pôle de France, il regroupe deux millions d’habitants.

A Villars : un nouveau né égale un arbre
En matière environnementale, tout ne se décide pas au niveau international. Les citoyens et leurs collectivités territoriales peuvent aussi se montrer actifs. Dans son programme de campagne pour la municipalité de Villars, Jordan da Silva avait inscrit un engagement de planter chaque année autant d’arbres que de naissances.
C’est ainsi qu’à l’automne 2020, 76 arbres d’espèces différentes ont été plantés dans divers lieux du territoire communal. L’opération sera reconduite à l’automne 2021. On n’est pas loin de l’objectif de planter environ 80 arbres par an.

« Dieu pour les curieux. Une enquête inédite sur l’existence de Dieu »
Ce 24 février, de 10h à 17h, Jean-Michel Joyeux, auteur du livre cité ci-dessus le dédicacera à la librairie Forum de Saint-Etienne. Paru aux éditions Librinova, l’ouvrage est signé d’un ancien chef d’entreprise de l’économie sociale et solidaire, aujourd’hui économe au diocèse de Saint-Etienne. Dans ce livre, Jean-Michel Joyeux mène une enquête rigoureuse sur sa recherche de Dieu depuis son enfance » La vie ne naît pas de la nature ni du hasard et la science n’explique pas tout ». Cette phrase résume bien la démarche de celui qui se pose encore de nombreuses questions et nous fait partager son point de vue sans l’ imposer. Une réflexion dense sur l’athéisme et les quatres grandes religions qui se partagent l’univers. A lire!

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com