Perdriau Gate, si vous avez raté le feuilleton de la semaine

Des récompenses pour des élus ligériens (le 
Médiapart organise, pour Noël, des Awards sur son site internet ? Chacun peut voter. Dans la catégorie « machination », Gaël Perdriau est candidat pour le chantage à la vidéo. Sur son Facebook, le candidat ne se vante pas de cette nouvelle campagne nationale.

Bien qu’il ait marqué sa désapprobation de l’organisation du Mondial au Qatar, le toujours maire de Saint-Etienne s’est ostensiblement affiché dans une brasserie stéphanoise lors de la demi-finale.

Métropole. Un nouvel appel à Gaël Perdriau (le 
Demain jeudi 15 décembre se tiendra une réunion du bureau des maires de Saint-Etienne-métropole. Avant cette séance, 17 maires viennent de publier un communiqué commun et d’en adresser un exemplaire à celui qui préside encore juridiquement l’intercommunalité malgré « un retrait total » sans valeur juridique et avec une confortable indemnité sans travail.

Le texte rappelle que 66% des élus métropolitains souhaitent le départ effectif du président. Les signataires soulignent que le « retrait total » engendre une situation nouvelle. Le maintien du président fantôme crée une situation inédite. Le vote des élus devrait se traduire par le départ du président. Les maires concluent leur texte en appelant au respect de la morale, de l’éthique et de la démocratie. De son côté, Perdriau se contente de jouer la montre. Mais n’est-ce pas reculer pour mieux sauter ?

Le Perdriau gate s’invite au conseil régional (le 
Cette semaine, le conseil régional AURA était en session plénière sur les questions budgétaires. A cette occasion, le conseiller régional socialiste Johann Cesa est intervenu dans le débat budgétaire à propos des relations entre le conseil régional et la métropole stéphanoise.

L’élu ligérien a émis le vœu que les relations exécrables entre Laurent Wauquiez et Gaël Perdriau ne nuisent pas au territoire sud ligérien. Plusieurs dossiers sont actuellement en suspens comme le Contrat de plan Etat Région, les alternatives à la A45, l’université Jean Monnet, les lycées stéphanois/ L’orateur a été applaudi sur tous les bancs. En réponse à l’élu ligérien, la première vice-présidente, Stéphanie Pernod a eu des mots très durs à l’encontre de Gaël Perdriau et a promis que cela n’affectera pas les relations Région-SEM.

Une ultime réunion à la Métropole avant les vacances.
Le Progrès du 15 décembre a publié un article sur la notion de « retrait total » telle que la conçoit le président Perdriau. Le quotidien a reçu un texte émanant du service de presse et résumant l’attitude présidentielle. De son côté, Hervé Reynaud, qui assure l’intérim, n’hésitera pas à partir si ce protocole n’est pas respecté comme c’est le cas en mairie.

Hier soir se réunissait le bureau des maires de Saint-Etienne Métropole. La réunion s’est tenue de 18h à 22h. La réunion a commencé par un débat sur la situation de la collectivité en raison du retrait total du président qui n’a aucune valeur juridique.

Un vote à bulletins secrets a suivi et a confirmé le souhait d’une claire majorité de voir partir Gaël Perdriau pour préparer sereinement sa défense.. A 73,3%, des maires présents ont souhaité la démission du président. Le bureau élargi a voté pour la démission à 66%.. Le président n’assistera à aucune réunion mais votera par pouvoir et touchera l’intégralité de sa paye.

Des maires défendent le président de Métropole (le 
A la veille du bureau des maires de ce jeudi 15 décembre, 17 maires de plusieurs bords politiques ont publié un communiqué commun demandant au président Perdriau de démissionner après le vote majoritaire du 8 décembre.

Ce mercredi 14 décembre, plusieurs maires conduits par leur collègue de la Grand-Croix, Lux François, vice-président aux transports ont tenu une conférence de presse pour soutenir, en quelque sorte, le président. La réunion de ce jour risque de se dérouler dans un climat extrême de confusion.

D’autant que le service de presse du président a confirmé qu’il ne démissionnera pas et continuera à signer les documents officiels. Une situation jugée intenable par d’autres élus.

Gaël Perdriau continue à se présenter comme un innocent (le 
Après les deux récentes réunions des élus métropolitains lors desquelles une imposante majorité s’est exprimée en faveur du départ effectif du président Perdriau, celui-ci et ses gardes du corps n’ont cessé de jouer la partition de la victimisation. Héritier politique du maire, l’ancien journaliste, Marc Chassaubéné, monte au  créneau pour dénoncer des élus qui passent outre la présomption d’innocence.

Le président de la Métropole qui perçoit toujours son indemnité déplore « un acharnement indécent contre sa personne ». Il n’est même pas gêné de terminer son communiqué par une leçon d’éthique : « les intérêts politiques ont pris le dessus sur l’intérêt général ». Sans commentaire !