Pas de cérémonie de voeux en 2023 : Gaël Perdriau, un élu « bunkerisé » et plus que jamais coupé de sa population

Communiqué des élus du groupe « Saint-Etienne Demain » concernant la baisse des subventions aux associations stéphanoise. 

Alors qu’ils ont dû être annulés en 2021 et 2022 en raison de la situation sanitaire, les « Voeux du Maire aux forces vives du territoire communal » n’auront pas lieu non plus cette année.

Tandis que la plupart des communes de la Métropole vont présenter leurs vœux aux habitants dans les prochains jours, les Stéphanois devront faire avec un Maire aux abonnés absents. Même si la communication municipale tente pitoyablement de faire croire à une décision prise « dès juillet » pour « des raisons de sobriété et d’économies budgétaires », personne n’est dupe. Qui peut croire en effet, connaissant le caractère et le tempérament de M. Perdriau, que celui-ci puisse volontairement renoncer à l’exercice de promotion municipale et d’auto-satisfaction dont il est coutumier lors de ses cérémonies de vœux ?

La vérité est sans doute tout autre : tellement englué dans l’affaire dite du chantage à la vidéo intime et ses développements judiciaires, déchu par un vote largement majoritaire demandant sa démission à la Métropole, affaibli par une majorité municipale qui s’effrite et plus divisée que jamais, M. Perdriau n’a d’autre choix que de rester « bunkerisé » et coupé du monde dans les murs de l’Hôtel de Ville.

Saint-Etienne a donc aujourd’hui à sa tête un édile incapable de se confronter aux forces vives du territoire et d’aller au contact des Stéphanoises et des Stéphanois. Cette situation inédite ne peut durer dans le temps.

En ce sens, M. Perdriau est clairement empêché dans l’exercice de ses fonctions et c’est pourquoi nous continuons, en ce début d’année, à former le vœu de sa démission de ses responsabilités de Maire, le temps de l’instruction judiciaire.