Paddle contre Parkinson, un défi le 24 juin prochain

Un Défi le 24 juin 2022
Ce défi sportif à comme support le stand up paddle et il doit se dérouler le 24 juin 2022.

L’objectif étant de réunir 10 entreprises chacune versant un don minimal de 4000 €. La recherche active d’entreprises est en cours et les démarches administratives aussi .

L’association paddle contre Parkinson à pour buts :
•Sensibiliser grand public à la maladie, inciter les parkinsoniens à faire de l’activité physique, suggérer aux parkinsoniens de ne pas s’isoler.
•Créer des défis sportifs pour récolter des dons pour la lutte contre la maladie.

L’association est composée actuellement de 5 membres et l’association à créé une Team de 4 compétiteurs qui portent lors des courses un T-shirt , chacun s’est sérieusement documenté .

Comme prochain événement nous allons participer au Nautique Paddle à Paris c’est une course sur la Seine le 5 décembre nous avons été invités et nous devons prendre une photo avec le double champion du monde de stand up paddle ce jour-là le but étant de faire connaître la maladie sur une course d’envergure.
Sinon pour le 11 avril nous avons pour idée de mettre des stand up paddle dans les piscines afin de rendre visible la journée mondiale de la lutte contre Parkinson.
Actuellement la communauté de commune Loire Forez est partante pour faire le dimanche matin 10 avril .Et notre association doit signer des partenariats avec des clubs de la fédération de surf dont dépend le stand up paddle . Nous négocions avec le vice-président de la Fédération Française de surf afin qu’il propose aux 120 clubs de mettre des paddles dans les piscines , chaque club négociant avec les piscines locales.

Christophe Mathevet est parkinsonien et diagnostiqué il y a 3 ans. Suivi au CHU de Saint-Étienne .

« J’ai accepté ma maladie mais pas abdiqué et je suis bien décidé à en faire voir de toutes les couleurs à Madame Parkinson , avant que celle ci ne me terrasse’. J’étais sportif je le reste . J’envisage ainsi de créer un défi sportif dont le but est d’acheter du matériel d’actimétrie pour le service de neurologie CHU de Saint-Étienne . Au début j’espérais qu’une structure reprenne cette idée. Cela ne s’est pas fait. On a donc donc créé une association avec mes filles, puis avec des amis« .

Pour la Loire où il n’y a pas de club. C’est l’association qui démarche en direct, elle va contacter les Mairies de Saint-Étienne et de Roanne prochainement.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com