Menaces de mort à Saint-Chamond

Menaces de mort à Saint-Chamond

Des tags violents contre Hervé Reynaud, maire LR de Saint-Chamond, et contre sa mère, veuve depuis quelques semaines, ont fait leur apparition sur les murs du quartier résidentiel de Fonsala.

Il s’agissait carrément de menaces de mort. D’autres graffiti visaient la conseillère régionale et municipale, Isabelle Surply, très impliquée dans la critique de l’imam radical de la commune. Les deux élus ont déposé plainte contre les courageux anonymes au commissariat du Gier.
Un climat politique malsain à quelques semaines des législatives.

Vers les deuxième et troisième tours.
Du côté des LR, ce n’est pas l’euphorie. Robert Karulak, secrétaire départemental des LR Loire, très proche du maire LR de Saint-Etienne, vient d’adresser un message aux derniers adhérents de la fédération.
Après des remerciements de circonstance, le maire-adjoint de Saint-Etienne reconnaît la singularité de la campagne de Valérie Pécresse et un « effondrement sans précédent ». Il appelle les adhérents à voter au second tour « en leur âme et conscience ». Un paragraphe entier est consacré à Saint-Etienne pour vanter « la politique d’ordre et de sécurité du maire ». En conclusion, le signataire dit qu’il votera personnellement Macron.

Quant au patron de la fédération Loire, Jean-Pierre Taite, il ne donne pas de consigne de vote et reste persuadé de la réélection d’Emmanuel Macron. Personnellement, le maire de Feurs dit « qu’il votera en responsabilité ». En ce qui concerne la posture de Nicolas Sarkozy, l’élu forézien aurait préféré que l’ancien président s’abstienne. Il compte sur le troisième tour des législatives pour que les LR se refassent une santé.

Du côté des centristes, la fédération 42 de Frédéric Durand emboîte le pas de l’UDI Loire pour voter Emmanuel Macron « sans ambiguïté ». « La France de l’extrême droite est celle du rejet » et le parti centriste attend un président Macron plus humble.
A gauche, le député Génération S, Régis Juanico, signe, dans le quotidien l’Equipe, une tribune de 220 acteurs du sport français
appelant à voter Emmanuel Macron au second tour.

Les socialistes sont vent debout contre le RN.
Invité récent de TF1, l’ancien président François Hollande a dépassé ses ressentiments contre son ancien conseiller pour appeler à voter pour Emmanuel Macron. A Roanne, la section socialiste appelle, elle aussi, à contrer la montée du RN. Pour ces militants, le choix est serré entre la droite et l’extrême-droite.

Mais, la lutte contre le RN reste la priorité. Pour les troisième tour, celui des législatives, le PS Roannais entend tout mettre en œuvre pour proposer une candidature unique des gauches. Sans doute sans la France insoumise!

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com