Maurice Vincent s’exprime

Maurice Vincent s’exprime.

L’ancien maire est très clair : il n’a plus aucune visée électorale mais il entend participer au débat politique. Dans le scandale de la sextape, l’ancien sénateur a pris acte de la posture de son successeur en mairie qui refuse de démissionner sans y être contraint par la justice.

Il reconnaît que cette position juridique est fondée même si elle doit durer plusieurs années quand on connaît la lenteur de la justice. Ainsi, Nicolas Sarkozy comparaîtra seulement en novembre 2023 pour l’affaire Bygmalion qui remonte à 2012.

Pour l’ancien universitaire, les mises en cause sont cependant énormes et impactent la crédibilité et la représentativité du maire. Sur un autre sujet, il précise que de son temps, la réserve du maire était de 137 000 euros et qu’il n’a jamais dépensé toute cette somme.

Son successeur dispose d’une réserve de 300 000 euros, déterminée avant l’inflation.

Par ailleurs, Maurice Vincent vient d’être nommé par l’ancien ministre Bernard Cazeneuve, référent départemental du manifeste « pour une gauche social-démocrate, républicaine, humaniste et écologiste ». Il sera assisté par Pascale Fedinger et Laurence Juban.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com