Marols est plus beau village de la Loire

Une nouvelle reconversion dans la majorité municipale stéphanoise.
Après la nomination de Gilles Artigues comme directeur diocésain de l’enseignement catholique à Albi, c’est l’actuel adjoint à l’animation de Saint-Etienne, président départemental de l’UDI, Lionel Boucher, qui a pris, le 28 mars, les fonctions de directeur  diocésain de la communication du diocèse de Savoie.

Assisté de deux collaborateurs, le Stéphanois supervisera les sites internet du diocèse, la revue diocésaine, les relations avec la presse, les réseaux sociaux, les images et la vidéo. Lionel Boucher est en train de finaliser sa période d’essai. Le diocèse qui l’emploie a des antennes à Chambéry, Saint-Jean-de-Maurienne et Moûtier. On ignore encore si le nouveau directeur diocésain de la communication gardera ses fonctions électives stéphanoises compte-tenu de l’ambiance qui règne dans la majorité municipale stéphanoise.

Marols plus beau village de la Loire.
Dans chacun des départements où il est implanté, le Rhône, la Loire, la Haute-Loire, l’Ain, le Jura, le quotidien régional, le Progrès, a organisé pour la deuxième année consécutive, le concours du plus beau village.

Pour cette année 2022, les lecteurs ligériens ont plébiscité la commune de Marols dans le Haut-Forez. Ce mardi, Daniel Dubost, le maire du village, a eu le plaisir de recevoir plusieurs collègues élus dont Dino Cinieri, conseiller régional représentant Laurent Wauquiez.
Cette cérémonie fut une occasion supplémentaire de découvrir cette « perle » du tourisme ligérien connue pour ses animations culturelles.
La Région avait apporté son concours à cette initiative promotionnelle.

Politique et vandalisme.
Alors que l’abstention ne cesse de croître dans tous les scrutins, la violence s’invite de plus en plus dans la vie politique. Lors de cette campagne des législatives, la permanence électorale du député marcheur stéphanois, Jean Michel Mis, a été lapidée à deux reprises.

En ce qui concerne le siège stéphanois de la fédération ligérienne du PS, rue du Midi à Saint-Etienne, a été l’objet d’un nouveau saccage. Les bureaux du PS avaient déjà été attaqués en 2016. Il y a quelques jours, ils avaient aussi été victimes d’une tentative d’intrusion.

A dix jours du scrutin, une nouvelle agression a eu lieu. La plaque du local a été arrachée et les agresseurs ont malmené le volet métallique. Le premier secrétaire du parti, Johann Cesa, devrait déposer plainte.Le vandalisme ne saurait être une forme d’expression politique.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com