Lorette s’enflamme, la population et les commerçants s’inquiètent de ces dégradations

Voisine de Rive-de-Gier, Lorette, commune de la moyenne vallée du Gier, est à son tour victime d'actes de vandalisme depuis la nuit d'Halloween où des individus ont coupé la circulation et incendié des véhicules.

L’école des mines joue la digitalisation.
Toujours en pointe dans le domaine de la recherche, l’école des mines de Saint-Etinne, qui attend son nouveau directeur,s’intéresse de près au secteur de la transformation digitale. Pour ce dossier, l’école stéphanoise d’ingénieurs travaille en symbiose avec la société de conseils aux entreprises WHYN installée à Lyon. Un partenariat a été noué pour offrir des réponses concrètes aux TPE et aux PME de la région.

Les deux partenaires mutualisent leurs expériences et leurs moyens pour définir « l’usine du futur ». Le digital est aujourd’hui un sujet stratégique et la demande des entreprises est en hausse et il y a donc une demande d’experts. Une bonne nouvelle pour l’école stéphanoise.

Poursuites des violences à Lorette.
Voisine de Rive-de-Gier, Lorette, commune de la moyenne vallée du Gier, est à son tour victime d’actes de vandalisme depuis la nuit d’Halloween où des individus ont coupé la circulation et incendié des véhicules.

Puis, ces mêmes courageux ont caillassé les entrées de l’hôtel de ville et de la salle des fêtes. La population et les commerçants s’inquiètent de cette dégradation. Certains « jeunes » réclament des locaux et dénoncent une politique sécuritaire de la majorité municipale. Sans surprise, l’opposition de gauche réclame une politique de prévention. Des incendies de voitures ont également eu lieu à Saint-Chamond.

Un Stéphanois à Glasgow.
Ancien chercheur à l’École des mines de Saint-Etienne, ancien élu régional et local écologiste, le chercheur Christian Brodhag reste très actif dans le domaine de l’environnement. A 70 ans, celui qui fut aussi un collaborateur ministériel de haut rang continue à animer deux ONG employant chacune dix personnes. L’une d’entre elles, Eco construction, est basée à Saint-Etienne et mène des actions concrètes avec les professionnels du BTP pour progresser  notamment dans les secteurs de l’isolation et du recyclage des matériaux. Des avancées sont enregistrées dans les domaines de l’isolation et du recyclage des matériaux de construction.

Mardi 9 novembre, le Stéphanois sera à la COP 26 de Glasgow pour participer à des tables rondes et des ateliers. Christian Brodhag  reste assez pessimiste sur l’engagement de nos pays pour combattre le réchauffement climatique.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com