Les élus écologistes s’étonnent d’un seul et unique candidat pour la délégation de service public des transports

Question de Germain Collombet au conseil métroplole

Nous nous apprêtons à voter la délégation de service public des transports. Selon les élus écologistes, elle est d’une importance capitale. Elle va définir les grandes lignes de la politique des transports pour les prochaines années. Nous remercions les services pour le travail fait.

En propos liminaire, nous aimerions faire part d’une forte interrogation que nous avons eu à la lecture de la DSP. Un seul et unique candidat : le sortant. Si l’on écoute la communication faite par la métropole, cela semble étonnant. Notre réseau est si attractif qu’un seul candidat se propose.

Néanmoins, cette DSP va vers le mieux même si il nous semble qu’elle manque encore d’ambition. D’abord, nous sommes heureux de voir que certaines propositions des écologistes sont reprises. A l’époque, Monsieur Perdriau nous faisait passer pour des déraisonnables qui allaient jeter l’argent par les fenêtres. Mais il est vrai que la période électorale est loin.

Le tram verra son amplitude horaire augmenter. Et c’est une bonne chose.

La ligne M6 devrait desservir le quartier de Montreynaud et de la Métare via Chateaucreux. C’est un mieux mais nous attendons avec impatience un investissement plus lourd vers ces quartiers.

Nous saluons ces avancées mais elles ne sont pas à la hauteur de l’enjeu. Et je vous le rappelle : faire diminuer l’usage de véhicules thermiques le plus rapidement possible. Enfin, c’est ce que préconise encore une fois le dernier rapport du GIEC.

La concertation semble être la grande oubliée de cette DSP, que ce soit dans sa conception et dans l’avenir. Les associations d’usagers auraient dû être beaucoup plus consultées dans l’élaboration de la DSP. Le monde économique également. En oubliant ces acteurs du territoire, vous perdez une expertise indéniable sur les transports du quotidien. Il faudrait à l’avenir prendre en compte leurs avis afin d’avoir une vision cohérente dans la politique de transport. Nous rappelons que le vote que nous allons faire maintenant va figer dans le marbre les orientations pour le transport dans notre métropole. Sauf à faire des avenants au contrat. Mais ça n’est pas sérieux.

Nous espérons qu’à l’avenir, notre assemblée prendra le temps de la réflexion sur des sujets aussi importants que le transport. En effet, il nous semble pertinent d’avoir une réflexion plus approfondie sur les modes de gestion et leur périmètre. Nous pensons qu’à terme, nous devrions constituer un syndicat mixte dans le sud de la Loire afin d’unifier les politiques de mobilités et de les rendre plus cohérentes.

Vous avez l’ambition de refondre la billettique. Encore ? Mais pour quoi faire ? Nous pensons qu’il vaudrait mieux avoir une billettique simple qui permette de prendre le vélivert et le tram ou le bus avec le même ticket. En faisant cela, vous favorisez les ruptures de charges surtout en période d’affluence.

La multimodalité et l’intermodalité, nous semble la clef pour améliorer les transports en commun et les rendre plus attractifs. Les pôles multi-modaux doivent être renforcés ou créés. La possibilité de se déplacer avec son vélo dans les transports en commun est un moyen de renforcer la pratique. Notamment dans les bus de deuxième ou troisième couronne. Il faut également augmenter le nombre de stationnement pour les vélos.

Nous pouvons imaginer un train électrifié à fort cadencement entre la plaine et Saint-Etienne. Surtout, un véritable parking relais dans le Nord de notre agglomération. Quant aux parkings relais existants, vous notez qu’ils sont satisfaisants. Il faut les agrandir car certains sont déjà saturés comme celui de Rive de Gier.

Le développement des Parkings relais devrait être plus fort. Vous ne prévoyez pas de construire de nouveaux parkings relais. Par exemple, le secteur nord manque cruellement de ce type d’infrastructure. La DSP ne répond pas aux problèmes liés à l’entrée nord de l’agglomération. Pas de proposition de renforcer les transports dans ce secteur. Avez-vous comme projet de travailler avec la SNCF pour que les automobilistes préfèrent le train ? Les écologistes proposent depuis longtemps la création d’un transport lourd dans ce secteur.

Pour conclure, les petits pas ne font pas de grandes avancées. Et dans cette DSP, nous sommes encore loin de l’objectif que nous fixe le dernier rapport du GIEC. Nous devons proposer des offres qui poussent les automobilistes à abandonner leur voiture dans les trajets quotidiens. Et là, nous n’y sommes pas.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com