Partager cet article :

L’encre et le feu
Ce gros pavé qui se lit d’un bloc est le troisième tome d’une saga, celle de l’imprimerie lyonnaise au .seizième siècle. Et, cette épopée
de l’imprimerie lyonnaise est l’œuvre d’un éditeur de beaux livres de la même cité.

Le lecteur voyage de Paris à Lyon en passant par Venise, car ces trois villes ont été partie prenante de l’histoire de l’imprimerie dans les années 1515-1545. Dans ce livre de passion et de passions écrit par les plumes de Heliane Beanab et Christian-Alexandre Faure vous allez vivre à côté de personnages attachants dans une époque ardente.

Editions LIBEL.

Troisième et dernier volet de la saga historique des « Dents noires », L’Encre et le feu suit Diana, fille de Dioneo et de Myriam, dans ses périples à Paris, Venise, Lyon et Constantinople. Entre sa quête de liberté, son amour des livres et sa soif de vengeance, son histoire plonge le lecteur au centre des tractations diplomatiques secrètes de « l’alliance impie » conclue en 1536 entre François 1er et Soliman le Magnifique — et plus largement au cœur des grands bouleversements de la Renaissance.