Le secours catholique de la Loire diffuse un rapport national sur l’état de la pauvreté

En 2020, sept millions de personnes auraient eu recours à cette aide alimentaire.

Attractivité du territoire.
Loire Forez Agglomération conduit une politique d’accompagnement des petites communes engagées dans une politique de réhabilitation de leur centre-bourg. C’est, entre autres, le cas de la commune de Luriecq qui a engagé un dialogue avec sa population à ce sujet. Un nouveau temps d’échange aura lieu le 29 novembre à 18h30 dans les locaux de l’ancienne bibliothèque. Le cabinet d’étude choisi pour accompagner cette transformation présentera ses premières propositions de réaménagement. La présentation sera suivie d’un échange avec le public.

Diagnostic de la pauvreté.
Chaque année, le secours catholique de la Loire diffuse un rapport national sur l’état de la pauvreté dans notre pays. Ce document commence par le constat de la longueur des queues devant les centres de distribution alimentaire. En 2020, sept millions de personnes auraient eu recours à cette aide alimentaire.

Soit près de 10% de nos concitoyens.  Ces personnes en détresse alimentaire sont diverses. On trouve des ménages écrasés par les charges, des étudiants isolés, des familles mono-parentales L’an dernier, 57% des ménages auraient recouru au moins une fois à l’aide alimentaire. 27% déclarent ne pas s’alimenter correctement et 80% des gens sont inquiets sur leur état de santé.

Les chiffres ligériens se situent dans la moyenne nationale. Mais le niveau de vie médian de notre département est en dessous de la moyenne nationale avec des grandes poches de pauvreté dans le Gier, l’Ondaine et Saint-Etienne. Le Secours catholique a un projet d’épicerie solidaire dans le Gier où la demande a explosé.

L’union face au froid.
Jusqu’au 29 mars prochain, le plan hivernal de notre Département est en cours. Globalement, ceci représente 3400 kilomètres de routes. Les astreintes peuvent être déclenchées à tout moment dans les zones montagneuses. Chaque matin selon la météo, les agents des 23 centres d’exploitation répartis sur le département peuvent être mobilisés dès 3h30 du matin.

Au total, ces dépôts disposent de 12 000 tonnes de sel des salins du Midi. Cette année, les départements du Puy-de-Dôme et de la Loire travaillent de concert suite à une convention. Une attention toute spéciale est accordée au col du Béal et les agents des deux départements peuvent intervenir sur des zones communes.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com