Le quartier de la Plaine Achille va se transformer

On sait désormais que la ville de Saint-Etienne veut le raser. Mais, une deuxième démolition est dans le projet de la ville avec l'ancien restaurant le Flore.

On rase tout à Plaine Achille.
Dans ce quartier voué aux événementiels, le bowling faisait partie du paysage urbain. On sait désormais que la ville de Saint-Etienne veut le raser.

Mais, une deuxième démolition est dans le projet de la ville avec l’ancien restaurant le Flore. Celui-ci n’accueille plus de public depuis 2018 mais son gérant, Olivier Bourgit, exploite cette plate-forme de 120 mètres 2 en qualité de traiteur spécialisé dans les événementiels.

Naturellement, son activité est très ralentie par la crise sanitaire. 21 personnes travaillent normalement pour ce traiteur. La concession devait prendre fin en 2019 et le litige est en cours au tribunal administratif. Dans ce même secteur, la patinoire est aussi condamnée.

Pagaille dans la préparation des régionales.
Alors que ça patine dur entre PS et EELV pour parvenir à un hypothétique accord en vue d’une liste commune pour les régionales de juin, les petits partis écologistes se dispersent. Une dépêche AFP nous apprend que Cap 21 a décidé de s’ allier au parti socialiste alors que Génération écologie a décidé de se mettre en tandem avec les Verts.

Le PS propose aux Verts une « gouvernance partagée » alors que les Verts se sentent pousser des ailes après leurs succès aux municipales. Dans le même temps, on apprend que l’ancienne macronienne stéphanoise, la chercheuse Magalie Viallon vient de rejoindre le nouveau mouvement Transition. Dans quelques jours, le PC doit confirmer ou non son alliance avec la France insoumise.

Dans le même temps, le favori du scrutin, Laurent Wauquiez, lance son plan de soutien aux étudiants et apprentis de dix millions d’euros. Sur les Départementales ligériennes, on fait du surplace. Pour l’instant.

Programme »Petites villes de demain ».
Ce programme gouvernemental concerne plusieurs centaines de communes de France dont 17 dans la Loire. Tout récemment, la COPLER, communauté de communes du pays en Loire et Rhône vient de désigner quatre communes comme bénéficiaires. Il s’agit de Neulise, Régny, de Saint-Just-la-Pendue et de Saint-Symphorien-de-Lay.

La communauté de communes les aide à définir leurs objectifs, à rechercher les financements et à établir un réseau avec d’autres petites communes bénéficiaires. Les principales thématiques de cette rénovation concernent la vie économique et l’environnement. Le programme va s’étaler sur les trois ans à venir .

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com