Le MODEM Loire va t’il changer de présidence ?

Villars poursuit sa mue.

Depuis des années, la commune de Villars travaille, en lien étroit avec les habitants qui sont régulièrement consultés, à l’aménagement de l’espace Beaunier. Ce travail se mène en lien étroit avec l’organisme Cap Métropole, outil d’aménagement de Saint Étienne Métropole. Cet été vient d’être lancé le projet d’aménagement du terrain de l’ex garage Renault. Ce projet prévoit la création de logements et d’un parking public de 15 places. Une résidence sénior est aussi prévue sur le site.
Après le blaireau, la FNE Loire, fédération nature et environnement, s’intéresse au sort du renard à l’approche de l’automne. C’est en effet à cette saison que le département de la Loire doit se prononcer sur le statut de cet animal. Celui ci est classé comme nuisible ou comme « susceptible d’engendrer des dégâts ». Dans la Loire, il a actuellement ce statut. Mais la FNE souhaite que le renard soit protégé toute l’année. Il va transmettre un dossier aux autorités.
Quel avenir pour le MODEM Loire.

Comme tous les petits partis centristes à l’exception du parti radical depuis peu, le Modem, pourtant parti de la majorité présidentielle est présidé dans la Loire par un élu stéphanois. Il s’agit de Siham Labich, adjointe au maire et vice-présidente de la métropole.
Lors de la dernière campagne présidentielle, elle s’est affichée dans des réunions locales macronistes. Mais la situation pourrait évoluer. Depuis le 19 juin, la Loire compte un député Modem en la personne d’Emmanuel Mandon. Celui ci a pour suppléant l’ancien député François Rochebloine.
Les deux hommes sont proches du député Jean Noël Barrot, fils de Jacques, et nouveau ministre. On voit mal ce parti gouvernemental rester aux mains d’un proche de Gaël Perdriau.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com