Le marché de l’immobilier d’entreprises  sur le territoire de Saint-Etienne Métropole manque d’espaces constructibles

En témoigne tout récemment le succès de la zone Pierre Loti sur Saint-Etienne qui n'a pu satisfaire à toutes les demandes.

Pénuries de terrains en vue à SEAM ?
Le marché de l’immobilier d’entreprises  sur le territoire de Saint-Etienne Métropole manque d’espaces constructibles. En témoigne tout récemment le succès de la zone Pierre Loti sur Saint-Etienne qui n’a pu satisfaire à toutes les demandes. Une étude d’un cabinet privé d’immobilier d’entreprises insiste sur le manque de mètres carrés par rapport au nombre de transactions. En ce qui concerne les bureaux, la ville de Saint-Etienne est très bien équipée avec de nouveaux immeubles rue de la Montat et près de la cité du design.

Avec la montée du télétravail, on peut même s’interroger sur la pertinence de telles constructions. , par exemple dans le quartier de Châteaucreux.

En ce qui concerne les terrains, malgré son abandon, le tracé de la A45 bloque des espaces sur les communes de Saint-Chamond et L’Horme, près de la zone de Stelytec. Il convient aussi de remplir des zones où il subsiste encore des friches industrielles comme à Novaciéries Saint-Chamond.

Des états généraux du commerce à Andrézieux-Bouthéon.
Depuis plusieurs mois, les communes voisines d’Andrézieux-Bouthéon et de Saint-Just-Saint-Rambert ont embauché en mutualisation un manager du commerce pour envisager un développement complémentaire des deux voisins.

Dans un premier temps, le technicien a dressé un listing des commerces vacants. Il travaille depuis avec des porteurs de projets susceptibles de s’installer sur les communes. La signalétique est aussi en cours d’amélioration. Parmi les chantiers en vue, il y a aussi la circulation et les stationnement et la recherche d’un équilibre entre le commerce de proximité et le e commerce. Des états généraux du commerce sont en préparation.

Encore du photovoltaïque à Saint-Chamond.
Six écoles primaires de la capitale du Gier vont bientôt produire une partie de leur énergie grâce à la pose de panneaux photovoltaïques. Le parking du centre nautique de la commune va aussi accueillir des panneaux. Au total ce sont 4000 m2 de panneaux supplémentaires qui vont s’ajouter à ceux de deux quartiers HLM.

La commune est engagée dans une démarche de responsabilité du dispositif « territoires à énergie positive ». La finalité est de multiplier les différentes formes d’énergie.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com