Le groupe municipal Le Temps de l’écologie revient sur le conseil municipal du lundi 26 septembre

Le groupe municipal Le Temps de l’écologie souhaite revenir sur le conseil municipal du lundi 26 septembre. Ce conseil aurait dû être l’occasion pour la majorité municipale, et M. Perdriau en particulier, d’apporter des réponses suite aux révélations successives parues dans les médias depuis plus d’un mois.

Les élu.es municipaux écologistes condamnent l’absence de réponses aux questions portées par les élu.es n’appartenant pas à la majorité et par un élu membre de l’UDI. La bonne gouvernance d’une municipalité nécessite la plus grande transparence dans la gestion des fonds publics et ce refus d’apporter publiquement des éléments probants constituent des signes inquiétants pour notre démocratie.

Lors du conseil municipal du 26 septembre les élu.es municipaux écologistes ont fait le choix d’assister à la totalité de la séance et de participer activement aux débats. Ils ont souhaité continuer à représenter l’ensemble des Stéphanoises et des Stéphanois, malgré l’absence de dialogue instauré par M. Perdriau et son équipe.

Ils estiment qu’un débat sincère aurait été nécessaire pour permettre la continuité de la vie municipale dans un climat plus serein.

103 points figuraient à l’ordre du jour, de nombreuses décisions impactent directement la vie des Stéphanoises et des Stéphanois, notamment la vie associative. De nombreuses structures ne peuvent poursuivre leurs actions que grâce aux subventions attribuées par la Ville. Tout au long du conseil municipal du 26 septembre, comme à chaque conseil, et encore plus que d’habitude, les élu.es écologistes sont intervenus avec fermeté et à de nombreuses reprises. Ils ont interrogé la majorité municipale, ont à nouveau réclamé des documents qui ne leur avaient pas été fournis malgré des demandes formulées en amont et répétées. Les élu.es écologistes ont pointé les manquements auxquels se livre la majorité municipale, manquements auxquels ils vont pouvoir donner suite.

Le groupe municipal Le Temps de l’écologie s’est efforcé de contribuer à assumer la continuité de la vie municipale, qui ne doit pas s’arrêter par la faute d’un seul élu et d’une partie de ses proches. Ils poursuivront leur engagement et continueront à œuvrer pour le bien-être de tous les Stéphanois et Stéphanoises.

 

Germain Collombet, Danielle Teil, Jean Duverger, Olivier Longeon, Julie Tokhi

Conseillers métropolitains de Saint-Etienne Métropole

Conseillers municipaux de Saint-Etienne

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com