Le Département de la LOIRE à toutes les sauces

La droite utilise le slogan "l'union pour la Loire" et la gauche "La Loire en commun". Cette année, il y aura cinq binômes "majorité présidentielle".

Des départementales plus politiques.
Pendant longtemps, les candidats aux élections ex cantonales se cachaient derrière des étiquettes comme divers gauche, divers droite ou encore sans étiquette. Cette année, même si les élections départementales sont quasi éclipsées médiatiquement et politiquement par les régionales, on a moins peur de s’afficher.

La droite utilise le slogan « l’union pour la Loire » et la gauche « La Loire en commun ».
Cette année, il y aura cinq binômes « majorité présidentielle ». Le PRG sera aussi présent sous ses couleurs. Quant au RN, contrairement aux prévisions, il sera massivement présent dans presque tous les cantons.
Seul abandon : celui de Lutte Ouvrière totalement absent de ce scrutin mais qui envisage de se présenter toutefois aux régionales.

Paul Chomat. Disparition d’une figure de gauche.
Paul Chomat aura marqué son époque en politique. A 83 ans, il vient de disparaître dans ses terres altiligériennes qu’il affectionnait au terme d’une longue maladie. L’ancien instituteur stéphanois, militant, restera comme le premier adjoint de Joseph Sanguedolce. Il fit aussi un mandat de député de Saint-Etienne et siégea durant un quart de siècle à ce qui était encore le conseil général. Dans cette assemblée, ses interventions étaient suivies avec respect y compris par des personnalités de droite comme Lucien Neuwirth ou Pascal Clément.
Cultivé et subtil, Paul Chomat pratiquait aussi l’humour et entretenait des relations cordiales avec des élus de tous bords comme Paul Celle, par exemple. François Dubanchet n’est plus là pour confirmer mais le maire centriste de Saint-Etienne affichait même parfois une vraie complicité avec son opposant communiste quand il s’agissait de rabattre le caquet d’un élu prétentieux. Les hommages vont de Georges Ziegler à Régis Juanico.

Quatre élus centristes appellent à soutenir Laurent Wauquiez.
Ils sont quatre. Le quatuor compte un député MODEM du Puy-de-Dôme, la première adjointe au maire de Vienne, une conseillère régionale déléguée et Samy-Kéfi-Jérôme, adjoint au maire LR de Saint-Etienne et vice-président du conseil régional et ancien président du MODEM Loire aujourd’hui présidé par Siham Labich.

Le quatuor déclare partager plusieurs thématiques avec le président de région : la réduction de la dette, la défense de l’éducation, le retour à la production nationale, l’exemplarité des élus. Ces élus se félicitent de l’efficacité de l’exécutif actuel et « sont fiers du travail accompli ». Ils entendent rester au côté de leur leader. Dès la semaine prochaine, Samy Kéfi-Jérôme sera sur le campus Tréfilerie pour représenter le président de région.

au passage merci a Pat Françon et Pierre Mazet pour vos envois, le site a franchi hier soir la barre symbolique des 100 000 vues depuis le 1er janvier