Le Conseil Municipal de Villars vote une extinction de l’éclairage public de 23h à 5h sur l’ensemble de la commune

Face à l’augmentation du coût des énergies et dans la continuité de la mise en oeuvre de son Plan de sobriété énergétique, la Municipalité de Villars a décidé d’éteindre l’éclairage public de la commune de 23h à 5h à partir du 3 janvier 2023.
La crise énergétique frappe tous les foyers et les collectivités n’y échappent pas. Villars est à l’aube d’une hausse historique de ses coûts d’énergie. Si la hausse du gaz est pour l’heure contenue, celle de l’électricité pourrait atteindre des records.

Selon les estimations, le coût de l’énergie pour Villars devrait passer de 288 000 €/an en 2021 à un coût prévisionnel, sans mesure d’optimisation des consommations, de 488 000 €/an pour le Budget Primitif 2023.

Il est donc nécessaire de trouver 200 000 € pour absorber cette augmentation.
La Municipalité a fait le choix de ne pas augmenter les impôts locaux pour financer cette augmentation.
En revanche, elle a décidé d’agir sur 3 leviers d’économies :
Premier levier d’économies : un plan de sobriété énergétique

Dès le mois d’octobre, la Municipalité a mis en oeuvre un plan de sobriété énergétique dont les principales me-
sures sont :

• une baisse, aux seuils réglementaires, des températures de chauffage des bâtiments municipaux,
• une gestion optimisée du chauffage selon l’occupation des salles,
• l’extinction des éclairages de valorisation des bâtiments et équipements municipaux,
• un système de variation automatique de l’intensité lumineuse de l’éclairage public 6h/nuit,
• le remplacement des sources lumineuses énergivores par des éclairages Led.

Deuxième levier d’économies : extinction de l’éclairage public une partie de la nuit
Ce plan de sobriété énergétique sera renforcé dès le 3 janvier 2023 par l’extinction de l’ensemble de l’éclairage
public de la commune de 23h à 5h.
Cette nouvelle mesure, voté par le Conseil municipal en séance du 12 décembre 2022, avait été abordée dans les réunions de quartier de la Semaine de la Proximité en octobre.
Elle permettra de réaliser 50 000 € à 80 000 € d’économies, absorbant ainsi une partie de l’augmentation des tarifs de l’énergie.
Les horaires choisis sont en adéquation avec les passages des derniers et premiers bus de la STAS.
Cette mesure a été votée à titre expérimental pour une durée d’un an. A l’issue de celle-ci, un bilan sera fait, en concertation avec les habitants, et les élus décideront de la poursuite ou non de cette extinction.
Troisième levier d’économies : une réduction notable des frais de fonctionnement de la commune
Une gestion encore plus rigoureuse des postes de dépenses de fonctionnement de la collectivité sera mise en oeuvre. Dans le cadre de la construction budgétaire 2023, les élus redoublent de créativité pour trouver des économies et calibrer au mieux les besoins du service public municipal.