Le Billet VERT de LP….Mercato : Aouchiche comme un symbole

Habitué des médias, c’est avec un grand plaisir que nous accueillons LP sur le site pour une chronique décalée, une déclaration pour son amour de Saint-Etienne.

#1

Clap de fin donc sur le marché des transferts collection été 2022.
L’équipe de la descente a donc été remodelée par les pattes agiles de Laurent Battles et de Loïc Perrin…Exit les « héros » de la double confrontation contre Auxerre, exit les grandes déclarations, la promesse d’un capitaine de sortir les c***** pour finir par repartir la queue basse…
Bref, reconstruction en cours et fin d’une époque aussi…ben oui rien que ça…
Le projet ligue des champions vendu par Puel aux supporters stéphanois à fait long feu et s’est fracassé sur le mur des réalité…d’une certaine notion de l humanité aussi..peut être
Les atermoiements au poste de gardien symbolisent tellement l’échec de la politique de l’ex coach Lyonnais…Ruffier symbole du début de la fin, Aouchiche pour clore le chapitre.
Comment ne pas voir dans le passage raté du soi-disant prodige parisien le symbole le plus marquant de la lente mais constante destruction mise en place par Claude Puel avec l’aval de deux présidents, au mieux inconscients au pire absents.. autre débat…
Aouchiche s’est donc, à son tour, enfuit sous d’autres cieux..
Celui qui aurait pu, qui aurait dû devenir la coqueluche de Geoffroy Guichard restera donc le synonyme de cet échec qui à envoyé le club et toute une ville au purgatoire…
Les mercenaires sont repartis, place à la reconstruction…avec les valeurs du club, la hargne, l’envie, la rigueur aussi…mais malgré tout la technique et la folie si bien symbolisées depuis deux matchs par Dylan Chambost et Benjamin Bouchouari !
La page semble donc définitivement tournée et c’est tant mieux.
Place au  jeu
Pau lundi, puis Bordeaux, Guingamp…le compte à rebours est lancé pour le retour du public dans son antre et ça, c’est pas rien !
LP

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com