Partager cet article :

Laurent Roussey connait bien Saint-Etienne, joueur il est arrivé à Saint-Etienne dès l’âge de 13 ans, foulant la pelouse de Geoffroy Guichard et la première division à 16 ans seulement lors de la saison 1977-1978.

Après avoir joué pour l’AS Saint-Étienne de 1977-1983 puis Toulouse, Toulon, Alès, Lausanne et le Red Star, il met un terme à sa carrière à 29 ans et choisit de devenir entraîneur. Il revient dans le chaudron pour succéder à Ivan Hasek à la tête de l’équipe stéphanoise pour la saison 2007-2008 : c’est la première fois qu’il entraîne un club de L1, après avoir été deux fois entraîneur adjoint, de Claude Puel au Lille OSC puis d’Ivan Hasek à Saint-Étienne.

Au terme de sa première saison en tant qu’entraîneur, Laurent Roussey permet à l’AS Saint-Étienne de décrocher une qualification directe en coupe UEFA, attendue depuis 26 ans. Il est par la suite, limogé le à la suite d’une série de mauvais résultats.

Avec Philippe Miozzo qui s’est présenté comme le directeur général de X3 France, qui porte le projet du rachat de l’A.S.S.E, Laurent Roussey est resté en retrait d’une conférence lunaire, ou malgré mon Bep comptabilité et mon année en classe foot, j’ai eu beaucoup de mal a comprendre le projet, le seul moment réel étant un dialogue avec Laurent Roussey .

 » Aujourd’hui, notre objectif c’est de rendre toute sa valeur à l’A.S Saint-Etienne, sa valeur en lignes de palmarès, sa valeur en terme de formation, aujourd’hui il n ‘y a pas une seule route pour arriver au succès, chacun a sa propre vérité, j’ai la mienne, je suis en relation avec Jacques Pauly depuis plus de 25 ans. Il me suit sur les idées du football, il s’associe avec son protocole X3, je ne dis pas que cette route est la meilleur, mais je dit que c’est la mienne. Je pense sincèrement qu’aujourd’hui il faut des moyens pour aller chercher des lignes de palmarès, qu’on le veuille ou pas, et je crois qu’aujourd’hui nous nous donnons les moyens.

Maintenant pour ce qui est du projet si vous pensez que nous sommes des rigolos, il n’y a pas de problèmes, peut-être que nous ne reprendrons pas le club alors nous irons ailleurs. Mais alors il faudra dire a tous nos supporters, a tous ceux qui veulent voir un Saint-Etienne différent, un Saint-Etienne qui retrouve sa gloire, il faudra leur dire pourquoi aujourd’hui vous n’êtes pas d’accord avec un tel projet.

Effectivement les deux présidents en place ne nous ouvriront pas la porte, surtout pas à moi…Aujourd’hui par le biais des parts de M. Adao Carvalho c’est un moyen de rentrer à l’intérieur, j’espère que l’on pourra le faire. Et je vous le dis si nous ne pouvons pas, nous irons voir ailleurs, tant pis pour Saint-Etienne.

Nous ne sommes pas ici pour faire du mal à quelqu’un mais pour donner quelque chose, apporter quelque chose de plus. Nous sommes ici pour refaire vivre Saint-Etienne et ce que j’y ai vécu.

Maintenant si vous ne voulez pas le comprendre, si vous ne voulez pas l’exprimer, il n ‘y a pas de problèmes, écrivez-le, vous le voyez nous sommes une bande, en tout cas moi j’aurai amener quelqu’un avec les capacités pour faire ce que j’ai envie de faire pour ce club la. Je suis dans le football depuis plus de 40 ans et j ai une image qui est propre. »