L’affaire du chantage à la vidéo intime pourraient avoir un volet financier

Les révélations de Mediapart relatives à l’affaire du chantage à la vidéo intime pourraient avoir un volet financier.

Dans la perspective du Conseil municipal du 26 septembre prochain, le groupe « Saint-Étienne Demain » et le groupe « Communiste » ont demandé l’ouverture d’un débat portant sur l’affaire en cours, en vertu de l’article 10 du Règlement Intérieur. Si d’aventure cela  était refusé, le groupe a adressé à l’exécutif diverses questions orales.

Isabelle DUMESTRE
Présidente du groupe « Saint-Etienne Demain »

Notamment :

–          De connaître la composition du cabinet et les missions de ses différents membres, demande qui prend une tout autre légitimité dans la période actuelle,

–          Que la ville se constitue partie civile dans le cadre d’un potentiel détournement de fonds,

–          Que Monsieur Perdriau n’ait pas recours à la protection fonctionnelle dans le cadre de l’affaire pour laquelle il est mis en cause, ainsi que le retrait de M. Kéfi-Jérome de ses délégations, le temps de l’instruction,

–          Des informations concernant la réserve du maire,

–          Des précisions concernant les modalités d’attribution des subventions aux associations et notamment au profit des associations « Artistes de la galerie art pluriel » et France-Lettonie AURA,

–          Une question relative à la lutte contre l’homophobie.

Nous avons appris à cette occasion que des subventions pouvaient être versées au titre de « la réserve du Maire ».
Nous souhaiterions connaître :
– le montant annuel de cette « réserve » ;
– la liste des associations bénéficiaires de fonds publics au titre de cette « réserve » depuis 2014 ;
– les critères et modalités d’attribution de fonds au titre de cette « réserve » ;
– le support délibératif encadrant son montant et son utilisation.

En application de l’article 10 du Règlement Intérieur du Conseil, nous vous avons demandé un débat portant sur la politique générale de la commune, en l’occurrence sur l’affaire en cours et les questions qu’elle pose sur la gouvernance municipale. Si vous faites droit à notre demande, cette question n’aura plus lieu d’être.

 

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com