Partager cet article :

Et un quatrième sondage régional.
A quelques détails près, les sondages sur les élections régionales en AURA se ressemblent. Le tiercé de tête reste identique avec le président sortant, le LR Laurent Wauquiez, le RN Andréa Kotarac et le marcheur Bruno Bonnelle. Les chiffres bougent quelque peu mais l’abstention reste élevée à 62%. Laurent Wauquiez se maintient à un bon étiage à 35% d’intentions de vote.

Le jeune candidat RN stagne à 22%, un score identique à celui de 2015 et le marcheur Bonnell est à 13%. L’ancienne ministre socialiste, Najat Vallaud-Belkacem retrouve le sourire en passant de 9 à 11% ce qui la met à égalité avec Fabienne Grébert, l’écologiste. Pour le second tour, la bataille s’annonce compliquée pour la gauche et notamment pour la tête de liste si les deux candidates réalisent le même score. « Unie », la gauche atteint à peine les 30% et les dernières saillies de Jean-Luc Mélenchon n’arrangent pas les relations entre partis.Résultat dans douze jours!

David Lisnard à Saint-Etienne.
Maire de Cannes réélu en 2020 au premier tour à près de 90% des voix, David Lisnard est aussi vice-président de l’AMF, l’association des maires de France et vice-président du parti LR. Candidat à la primaire de son parti en vue des élections présidentielles, David Lisnard fait un tour de France comme Michel Barnier pour la promotion de son livre et de sa candidature marquée clairement à droite. Intitulé « La culture nous sauvera », son livre a été salué par la critique et lui a permis d’asseoir sa notoriété nationale. Il fut récemment l’invité de la matinale de France-Inter par Léa Salamé et Nicolas Demorand. Hier, 7 juin, l’homme politique était à Saint-Etienne, fief d’un autre vice-président du parti, pour signer son ouvrage à la Librairie de Paris. Plusieurs personnalités des LR avaient fait le déplacement dont Claude Liogier, Robert Karulak, Alain Schneider et Fabienne Perrin.

Echos de campagne.
Sans réunion publique, la campagne électorale se résume à quelques sorties sur les marchés ce que fait le maire de Saint-Etienne dans plusieurs cantons de la ville centre pour soutenir ses adjoints.

L’ancien président de l’UDI, Gilles Artigues, premier adjoint, accompagne aussi certains candidats. La campagne s’effectue de plus en plus sur les réseaux sociaux. C’est bien entendu la cas d’Eric Berlivet qui a aussi lancé un site de campagne sobre et, sur sa page Facebook qui compte de nombreux suiveurs, on découvre un message chaleureux de Laurent Pinatel, ancien porte parole national de la Confédération paysanne qui salue le travail environnemental du maire de Roche-la-Molière. Quant à la cheffe de file écologiste aux régionales, elle annonce plusieurs meetings dont un le 16 juin à l’amicale laïque de la Chaléassière à Saint-Etienne.