Partager cet article :

Au cours d’une conférence de presse, ce mardi 1er décembre, Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-RhôneAlpes, a présenté de nouvelles aides régionales à destination des commerces toujours fermés : les bars, les restaurants, les discothèques, les salles de sport…

De nombreux commerces sont aujourd’hui encore fermés. Ce sont des commerces importants pour l’activité économique régionale, ils représentent de nombreux emplois et ont été les premières victimes de la crise sanitaire. La Région a décidé de les aider : en étroite collaboration avec les professionnels du secteur, elle a bâti un plan ambitieux pour les accompagner. Ce plan se compose de 4 dispositifs :

➢ La prise en charge, de manière rétroactive, de tous les investissements effectués depuis le 1er janvier 2020, à hauteur de 25% et jusqu’à 5 000 € ;
➢  Une aide de 5 000 € pour tous les investissements spécifiques au développement de la vente à emporter ;
➢ Une aide de 1 500 € pour le développement du commerce en ligne ;
➢ Un prêt à taux zéro, jusqu’à 30 000 €, garanti par la Région avec un différé de remboursement de 2 ans.

Au total, ces aides nouvelles représentent un investissement régional de 50 millions d’euros. Ces commerces ont été durement impactés par la crise. Et, parce qu’une aide ne remplacera jamais un client, la Région sera à leurs côtés pour qu’ils puissent, le plus rapidement possible, rouvrir et de nouveau retravailler. Laurent Duc, Président de l’UMIH, est aussi intervenu aux côtés de Laurent
WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Etaient également présents, en visioconférence : Thierry Fontaine, Président de l’UMIH Nuits France, Patrick Mazerot, propriétaire des centres de fitness L’Appart Fitness, Aurélien Liveneau, Président de la branche Cafés-Brasseries de l’UMIH Rhône et Elisabeth Grumel, gérante de la Brasserie l’Européen à Chamalières (63).

« Restaurants, bars, hôtels, traiteurs, salles de sport, boîtes de nuit… Ils ont été les premiers à subir le confinement et ils sont les derniers auxquels on pense pour le déconfinement. Ils sont en train de perdre le fruit du travail d’une vie et ne demandent qu’une seule chose : pouvoir travailler. Notre devoir, aujourd’hui, c’est d’être à leurs côtés et de leur proposer un plan ambitieux pour qu’ils puissent survivre, passer le cap et être prêts lorsqu’ils pourront rouvrir. », explique Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.