Partager cet article :

Transformation numérique des entreprises.
C’est une des missions de l’école des mines de Saint-Etienne que
d’aider les entreprises et notamment les PME dans leur transition numérique. A cet effet, l’école a lancé une plateforme sur Lyon pour simuler une entreprise dans le contexte de la quatrième révolution industrielle. Un second site est basé sur le cours Fauriel à Saint-Etienne en phase avec l’équipement lyonnais. Le site stéphanois, installé dans un nouveau bâtiment,  travaillera en communion avec une autre école d’ingénieurs, Saint-Etienne Télécom. Directeur de l’école des mines, Pascal Ray associa plusieurs partenaires à ce nouveau projet.

La médecine psychiatrique se réorganise à Saint-Etienne.
Actuellement, la psychiatrie stéphanoise, depuis la fermeture du site de Saint-Jean-Bonnefonds est répartie sur trois unités basées à
Bellevue et la Charité. Cette dispersion géographique ne devrait plus durer bien longtemps puisqu’un nouveau bâtiment de quatre étages est en cours de finition à l’hôpital nord.

L’hébergement psychiatrique adulte sera concentré sur ce lieu car, pour l’instant, la pédopsychiatrie reste sur Bellevue. Dans le nouveau bâtiment, les patients disposeront tous de chambres individuelles. Le bâtiment comprendra aussi une salle de pratique sportive, une salle de relaxation et une salle dédiée aux traitements alimentaires.

L’emploi s’améliore dans le Forez.
Au cours du trimestre qui s’achève, Pôle Emploi de Montbrison a recensé 3880 demandeurs d’emplois. Il faut remonter à l’année 2012
pour trouver un tel résultat, aussi bas. C’est la population des jeunes de moins de 25 ans qui est la plus touchée par le chômage et la crise sanitaire a aggravé le phénomène. Du côté des bonnes nouvelles, le secteur du bâtiment et des travaux publics continue à bien se porter sur cet arrondissement..

Après un trou dû à la pandémie, le secteur industriel redémarre sérieusement. On peut dire que l’arrondissement de Montbrison affiche une relative bonne santé économique.