La position de Gaël Perdriau va vite devenir intenable !

Pour la gauche, Pierrick Courbon résume avec modération l'opinion de beaucoup d'élus sur le personnage insupportable de Perdriau. Désormais, les critiques sur l'influence du directeur de cabinet, déjà objet d'une enquête de la chambre régionale des comptes, apparaissent.

Quel avenir politique pour Gaël Perdriau ?
⇒ C’est l’intéressante question que pose le quotidien, le Progrès dans son édition dominicale du 9 janvier plusieurs semaines après l’éviction du maire de Saint-Etienne de son poste de vice-président du parti.

Depuis cette date, l’élu stéphanois multiplie les critiques acerbes contre sa formation politique qu’il fréquente depuis un quart de siècle. A cent jours du scrutin, alors que le débat s’anime, la position de Gaël Perdriau va vite devenir intenable . Dans sa propre majorité municipale, certains s’interrogent discrètement.

Gaël Perdriau est carrément en guère contre la patron de LR de la Loire, Jean-Pierre Taite qui le compare à un joueur de troisième division qui ambitionne de jouer en première ligue. Pour la gauche, Pierrick Courbon résume avec modération l’opinion de beaucoup d’élus sur le personnage insupportable de Perdriau.

Désormais, les critiques sur l’influence du directeur de cabinet, déjà objet d’une enquête de la chambre régionale des comptes, apparaissent. Feuilleton à suivre ! *comme Dallas en moins glamour….gc

Quelles liaisons Lyon-Saint-Etienne?
⇒ Depuis l’abandon du projet de la A 45, l’Etat via la préfecture de région travaille à l’amélioration des mobilités entre les agglomérations de Lyon et de Saint-Etienne.

En décembre 2021, le préfet de région a encore tenu une réunion technique sur le sujet. Sur le plan des principes et des pistes, on peut retenir la volonté de renforcer le ferroviaire et les transports en commun. Une nouvelle enveloppe financière de 510 millions d’euros va être investie.

L’idée de mettre sur les rails des TER de trois rames fait partie de la réflexion. En attendant, des travaux vont démarrer sur l’autoroute en Rive-de-Gier et Givors.

Les antivax répliquent à Macron.
⇒ Les propos du chef de l’Etat dans le quotidien « le Parisien » du 5 janvier ont eu un double effet. La première conséquence est positive avec une hausse de plusieurs dizaines de milliers des premières injections et l’ouverture de nouveaux centres de vaccination. Ainsi, dès demain 10 janvier, le château du Jarez de Saint-Chamond, très accessible, sera un centre de vaccination.

La deuxième conséquence de propos cash du chef de l’Etat a été de mobiliser les opposants au vaccin dans toute la France et même à Saint-Etienne où ils étaient nettement plus nombreux qu’avant la pause de la trêve des confiseurs.
Nombreux et remontés comme en témoignent le nombre de pancartes improvisées toutes hostiles à l’hôte de l’Elysée. La manifestation n’a pas dégénéré comme dans d’autres villes comme Toulouse.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com