Partager cet article :

Nord Loire : bientôt un grand office du tourisme.
Un tel projet ne peut exister sans une femme ou un homme pour l’incarner. Et le projet d’un grand office du tourisme du Roannais a déjà un patron pour le bâtir. Il s’agit de Claude Le Pape, un Breton d’origine, qui a déjà dirigé l’office de tourisme de Roanne durant vingt ans avant son départ pour le Canada puis pour l’Aveyron.

Le technicien vient de revenir en Roannais pour donner vie au projet d’une route des vins du Roannais. Mais dès l’an prochain, le dynamique entrepreneur touristique  va se lancer dans la création d’un office du tourisme regroupant les quatre intercommunalités de l’arrondissement.
Déjà, le site internet www.leroannais.com permet d’effectuer des réservations d’hôtels et de restaurants.

Michel Debout prend la plume.
Ce n’est pas en qualité de candidat aux départementales mais avec sa casquette de professeur de médecine que le Stéphanois vient d’adresser un courrier commun à la préfète de la Loire, au président du conseil départemental et au maire de Saint-Etienne. C’est en se réclamant du droit des citoyens à la connaissance de la situation sanitaire que le Stéphanois s’adresse à ces responsables. La Loire enregistre, en effet, le plus fort taux d’incidence de France de la Covid 19 pour 100 000 habitants et son taux de positivité reste élevé. Michel Debout déplore le manque d’informations sur la situation et sur les mesures de barrière à respecter.

Au début de la pandémie, il avait alerté les pouvoirs publics sur les conséquences psychologiques de la situation.
En ce mois de juin, il demande à ces responsables de réunir une commission départementale comprenant des élus, des professionnels de santé, des citoyens, des syndicats patronaux et de salariés pour élaborer un plan d’urgence.

Des centaines de manifestants pour Yusufa.
La famille de Yusufa, le jeune Gambien assassiné devant son immeuble du quartier de la Métare par des demandeurs d’asile de l’Est, les associations anti-racistes avaient expressément demandé que la manifestation d’hommage de ce samedi se déroule dans le calme.C’est un défilé multiculturel qui s’est élancé de la rue Colette pour se rendre au centre ville.

Seuls, les slogans « Justice Yusufa » ont été scandés tout le long du cortège. Plusieurs manifestants brandissaient des pancartes en ce sens. Plusieurs prises de paroles brèves avaient précédé le défilé emprunté par le maire de Saint-Etienne.  Après la mort de Ysufa, une autre rixe avait éclaté dans ce même quartier de la Métare.