La Loire aux urnes

La Loire aux urnes.
A l’exception de Saint-Etienne où les 101 bureaux de vote seront ouverts jusqu’à 20 heures, les 322 autres communes ligériennes sont ouvertes aux électeurs jusqu’à 19 heures. Notons que dans le Roannais, deux petites communes vont passer de deux à un unique bureau de vote pour raisons démographiques.

En 2022, la Loire compte 513 458 électeurs. Lors du premier tour des présidentielles de 2017, Marine Le Pen était en tête avec 24,08% suivie d’Emmanuel Macron avec 23,17% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,75%. A noter que les candidats Benoît Hamon et Nicolas Dupont-Aignan avaient obtenu exactement le même nombre de voix et le pourcentage identique de 5,80%. En 2017, l’abstention de premier tour avait atteint 21, 32%.

Hier, 9 avril 2022, des milliers de gens ont manifesté dans Paris et 83 villes de France dont Saint-Etienne pour le climat. Dans la préfecture de la Loire, une centaine de protestataires ont brandi des pancartes sur l’urgence climatique et contre la guerre. Le GIEC et l’ONU viennent de publier des scénarios alarmants sur la crise climatique.

Isabelle Surply convoquée au tribunal.
La semaine prochaine, la conseillère régionale et municipale de Saint-Chamond est convoquée chez un juge à la suite d’ une plainte relative à l’expulsion de l’imam comorien de Saint-Chamond. La nouvelle recrue du parti Reconquête a quitté le groupe RN de la Région pour diriger un mini-groupe LIS comme Liberté, Identité, Souveraineté.
Après avoir donné son parrainage à Marine le Pen, elle rejoint Marion Maréchal. Elle a déploré « le manque de soutien du RN dans son combat contre l’islam ». Elle était membre du parti RN depuis quinze ans et en entrant à Reconquête, elle entend rester proche de son électorat et confirmer son amitié avec Marion Maréchal.

Végétalisation des cours de récréation à Villars.
Dans la commune de Jordan da Silva, on prend très au sérieux la question climatique et on essaie d’agir au plus près des habitants..
La ville mène donc des actions de végétalisation dans les cours scolaires qui sont aussi restructurées pour faire face à de nouveaux épisodes caniculaires. Ces actions font aussi l’objet de présentations aux enfants scolarisés. Au mois de mars, la ville a rendu publique la liste des dix sites concernés par ce plan : des écoles maternelles, primaires et des crèches. Des groupes de travail seront mis en place par site en vue de créer des jardins potagers et d’aménager des espaces verts. Il s’agit de combattre concrètement l’artificialisation des sols.

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com