Jean-Michel MIS s’engage pour la lutte contre le trafic d’espèces sauvages

Considérée comme la quatrième activité transnationale organisée la plus lucrative au monde, le trafic d’espèces animales et végétales apparaît aujourd’hui comme une des causes majeures de leur disparition après la destruction de leur habitat naturel et les changements climatiques.

Après ces deux années de pandémie, l’engagement de tous les acteurs en faveur de la conservation de la biodiversité, et plus spécifiquement de la lutte contre le trafic d’espèces animales sauvages, est essentiel du fait des enjeux en termes de sécurité sanitaire. Il faut donc que cela se traduise par des actions concrètes ayant un impact mesurable.

C’est pourquoi, dans la continuité de son engagement plein et entier en faveur de la cause animale et de la protection de la biodiversité, Jean-Michel MIS a souhaité déposer une proposition de loi modifiant certaines règles relatives au transport aérien international pour limiter le trafic d’espèces sauvages. Cette proposition de loi a été travaillée avec l’Association Française des Parcs Zoologiques (AFdPZ).

Au regard des graves conséquences du commerce illégal animalier sur la protection de la biodiversité et la
fragilité des réglementations existantes pour en faire face, cette proposition de loi qui comprend 3 articles
vise donc à renforcer la lutte contre le trafic d’espèces dans le transport aérien international.

Communiqué de presse du 13 avril 2022

La proposition de loi : https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b5165_proposition-loi#

     Tous droits réservés © gillescharles.fr | Nous contacter : gillescharlesinfos@gmail.com