Partager cet article :
Problèmes d’insécurité à Terrenoire : la ville de Saint-Etienne et les habitants demandent que l’Etat soit intransigeant et tienne ses engagements de moyens et de résultats.
.
A la suite des événements survenus, la nuit dernière, à Terrenoire, les habitants et la ville de Saint-Etienne attendent des réponses adaptées à la situation.
.
Sans remettre en cause le dévouement de la police nationale et de la police municipale, dont la prompte intervention est à saluer tout comme celle des pompiers du SDIS, il est temps que l’Etat saisisse la gravité de ce qui se passe, partout en France, dans certains quartiers.
.
La ville de Saint-Etienne poursuit ses efforts pour assurer la tranquillité publique en déployant des moyens techniques de vidéo-surveillance, qui, cette nuit, ont permis d’appréhender une personne suspectée d’être à l’origine de certains départs de feux. Bien entendu, la ville de Saint-Etienne a immédiatement porté plainte pour détérioration de biens publics et trouble à l’ordre public. Notre collectivité attend, de la part de la Justice, une réponse d’une grande sévérité car il est remps d’en finir avec une lecture sociale de gestes qui relèvent de la délinquance.
.
Par ailleurs, la ville de Saint-Etienne poursuivra ses efforts, comme entrepris depuis plusieurs mois, en renforçant la présence de la police municipale et en demandant l’accroissement des actions communes avec la police nationale dans le format convenu actuellement.
.
Bien entendu, la prévention reste au cœur des préoccupations municipales, un effort important a été entrepris au niveau des structures municipales de proximité pour accompagner les habitants et le quartier, notamment au niveau de l’éducation populaire.
Pour autant, en ce qui concerne la sécurité, des actions à caractère structurel doivent être engagées sans plus tarder car nombre de ce que l’on nomme, pudiquement, « incivilités » masquent, trop souvent, des opérations planifiées destinées à couvrir toutes sortes de trafics, en général liés à des stupéfiants, et dont la lutte incombe à l’Etat.
.
Le renforcement des moyens publics est d’autant plus indispensable que la ville de Saint-Etienne s’apprête à engager une large opération de réflexion, avec l’ensemble des habitants et des associations locales, en matière de développement urbain afin de repenser les usages du quartier.
.
Une réflexion qui débouchera sur un vaste plan d’actions en urbanisme destiné à transformer la quotidien des habitants en créant les conditions d’un cadre de vie encore plus agréable.
.
La ville de Saint-Etienne assume ainsi l’ensemble de ses responsabilités afin de créer les conditions d’un cadre municipal soucieux de la qualité de vie des habitants et attend que l’ensemble des partenaires publics assument pleinement,aussi, leurs responsabilités, notamment en démantelant l’ensemble des trafics de stupéfiants que la ville de Saint-Etienne, à l’unisson avec les habitants, dénonce, régulièrement, auprès de l’Etat.
.
C’est pourquoi la ville de Saint-Etienne demande que des moyens supplémentaires soient déployés afin d’assurer, aussi rapidement que possible, le retour au calme sur Terrenoire, tout en renouvelant sa demande concernant la centaine de policiers qui devaient être déployés et dont l’annonce n’a jamais été suivie dans la réalité.
.
Qu’une réunion, avec madame la préfète de la Loire et l’ensemble des services compétents concernés placés sous sa responsabilité, le procureur de la République et la ville de Saint-Etienne, se tienne pour évaluer les réponses à long terme qu’il faut apporter.
Enfin, nous voyons les limites de la politique actuelle du gouvernement, en matière de sécurité, incapable d’apporter des réponses concrètes et adaptées et qui propose, sous couvert de contrats de sécurité au niveau local, une privatisation à peine déguisée de la sécurité et de la justice qui, loin d’apporter des solutions viables, risque de renforcer le sentiment d’abandon qui règne dans certains territoires. Après quatre années de discours, il est temps de passer aux actes.