Il va se passer beaucoup de choses en 2023 à Saint-Etienne

Tézenas du Montcel pousse les murs.
L’établissement d’enseignement privé du centre ville de Saint-Etienne a vu se construire un immeuble à son voisinage immédiat. Les travaux sont achevés depuis des années mais en raison d’une défaillance du promoteur, l’immeuble est inoccupé depuis sa livraison.

L’ensemble Tézenas du Montcel s’est refait une santé financière grâce à l’ouverture de plusieurs formations en alternance. Le groupe scolaire va entamer des travaux d’aménagement avec un amphithéâtre et plusieurs classes adaptées. Le nouvel ensemble devrait être livré en février 2024.

Dispositif « Petites villes de demain » dans le Pilat.
La communauté de communes des Monts du Pilat a, elle aussi, signé une convention de restauration avec les services de l’Etat. Le projet concerne essentiellement les communes de Saint-Genest-Malifaux et de Bourg-Argental. Le dispositif concerne de petites villes qui souhaitent valoriser leur secteur économique et commercial ainsi que leur centre ville. Celui-ci doit devenir plus attractif en termes de voirie avec d’éventuelles déconstructions. 22 actions précises ont été définies dans le cadre des négociations avec la préfecture.

En bref.
Prémonition ?
Le compte Twitter de la majorité municipale stéphanoise nous informe : « Il va se passer beaucoup de choses en 2023 à Saint-Etienne »…L’information est complétée par un encadré intitulé ;  » Ce qui vous attend en 2023″.

Des mises en examen ? De nouvelles révélations de Médiapart ? De nouvelles plaintes ?

Hérédité parlementaire. Daniel Mandon, ancien professeur d’anthropologie sociale à l’université de Lyon, auteur de plusieurs livres, ancien maire de Saint-Genest-Malifaux a aussi été député de la Loire dans la circonscription. En juin dernier, son fils Emmanuel a été élu à la troisième circonscription.